Rachat de prêt immobilier :
les nouveaux taux invitent à la renégociation


Mai 2019, les taux de prêt immobilier sont en passe d’atteindre leur niveau historique le plus bas. Dans ce contexte ultra favorable, le rachat de crédit immobilier s’impose pour une grande majorité d’emprunteurs.

Quand le contexte invite à la renégociation de prêt immobilier…

Début mai, les chiffres sont éloquents : de 0,05 à 0,10 %, les taux immobiliers sont (encore) en baisse – moins de 1 % d’intérêts pour une durée d’emprunt de 20 ans… En cause, 2 facteurs principaux :

  • La concurrence entre les établissements bancaires continue de jouer en faveur de l’emprunteur. Et quelle meilleure arme que le prêt immobilier pour s’attirer à soi une nouvelle clientèle ? Argument du taux immobilier à l’appui, les banques se livrent à une féroce bataille pour vous capter. Vous intéressez plus que jamais votre futur partenaire de financement, une opportunité à ne pas laisser passer…
  • Les banques se financent en ce moment dans des conditions très favorables. Des ressources d’épargne disponibles en grand nombre et à bas prix, des arguments monétaires imparables de la part des banques centrales… autant d’éléments qui se répercutent in fine sur le consommateur.

Renégocier son taux de prêt immobilier devient une évidence.

(Re)renégocier son taux immobilier : à qui s’adressent les banques ?

De nombreux particuliers ont profité du raz-de-marée de 2017 pour faire racheter leur crédit immobilier. Encore plus qu’à l’époque, ce mois de mai 2019 sonne l’heure d’une nouvelle négociation… A quelles conditions ?

  • Pour des économies flagrantes, le rachat de prêt immobilier est d’autant plus intéressant à condition de se trouver dans la 1ère moitié de la durée de remboursement.
  • Un écart de taux de 0,50 % ainsi qu’un capital restant dû s’élevant à 70 000 € minimum permettent d’absorber de manière optimale les coûts liés au rachat de crédit immobilier.

La plupart des propriétaires fonciers endettés remplissent largement les critères…

Autre élément important au moment de réaliser les démarches : bien choisir sa banque. D’un établissement à l’autre, en effet, la politique de financement varie. Quand une banque favorisera les clients CSP + à revenus élevés, une autre valorisera l’apport personnel du client dans le cadre d’un nouveau contrat de prêt. Les services d’un courtier immobilier sont plus que jamais précieux pour cibler le bon partenaire, au bon moment.

Qu’avez-vous à gagner ?

Diminution de la durée de l’emprunt ou réduction du montant des mensualités : quelle que soit l’option choisie, le rachat de prêt immobilier dans un contexte où les taux sont au plus bas peut représenter des économies considérables, visibles dans le quotidien du ménage.

A noter : pour calculer précisément les économies à réaliser, vous pouvez utiliser un outil de simulation de renégociation de taux de prêt immobilier.


Pour profiter de l’opportunité, quelques conseils :

  • Sollicitez le rachat de votre crédit immobilier sans tarder. Tout d’abord parce rien ne garantit que le contexte actuellement favorable dure. Ensuite parce qu’une vague massive de renégociation implique nécessairement l’allongement de la durée de traitement des dossiers par les banques. Pour vous assurer de profiter au plus tôt d’économies importantes, ne perdez pas de temps.
  • Convainquez facilement votre banquier sur la base d’arguments forts. Exemple : la banque peut désormais difficilement exiger d’un futur client potentiel qu’il domicilie ses revenus au sein de l’établissement. Si votre situation patrimoniale est attractive, engagez-vous en ce sens. Autre exemple : demander le rachat de votre prêt au moment de solliciter un nouveau financement peut constituer une stratégie intéressante.

L’apport du courtier dans la renégociation de votre prêt

Professionnel de la négociation et de l’immobilier, votre courtier est un allié de poids au moment de demander le rachat de votre crédit. Au-delà du gain de temps, vous vous assurez de bénéficier du meilleur taux eu égard à votre profil.

Par Cyberprêt.com

Dernières actualités

Domiciliation des revenus : la banque peut-elle encore vous l’imposer ?

Domiciliation des revenus : la banque peut-elle encore vous l’imposer ?

Au moment de souscrire une offre de prêt immobilier, la plupart des banques demandent aux emprunteurs la domiciliation de leurs revenus. En avez-vous l’obligation ? Pour combien de temps ? A quelles conditions ? Sachez que le sujet intéresse les pouvoirs publics : la loi, au gré de ses revirements, tente de concilier les intérêts des différents acteurs du secteur. Le point sur les règles légales d’encadrement de la domiciliation des revenus en 2019.

Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?

Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?

Si vous avez eu la chance (ou le flair) de souscrire un PEL il y a quelques années (jusqu’en 2016, ils rapportaient au moins 2%) ou d’avoir une bonne assurance -vie (le rendement du contrat AFER en fonds euros en 2017 a été de 2.40%), il y a tout intérêt à conserver un maximum d’épargne pour emprunter à taux fixe sur de longues durées. Cet argument est d’autant plus valable que d’après la BCE les taux devraient remonter durablement à partir de l’été 2019 et forcément les rendements des contrats d’épargne...

Peut-on emprunter sans assurance ?

Peut-on emprunter sans assurance ?

S’assurer lorsque l’on souscrit un prêt immobilier n'est pas obligatoire bien que la majeure partie des banques l’exige. Pourtant dans certains cas, il est possible de s’en passer...En cas de refus ou de majoration les compagnies d’assurance refusent d’assurer certains emprunteurs en fonction de leur profil : âge, problèmes de santé actuels ou passés, activités à risques (sports à risques, manipulation de produits dangereux…), etc. La non-obtention du niveau de couverture demandé par la banque peut compliquer ou rendre impossible la finalisation du projet d’achat.

Le gouvernement aime-t-il l'immobilier ?

Le gouvernement aime-t-il l'immobilier ?

Au vu des différentes annonces et modifications au sujet des questions immobilières, une question se pose : le gouvernement aime-t-il l'immobilier ? Si nous devions reprendre les modifications entreprises par celui-ci, le bilan semble plutôt lourd pour l'immobilier. La taxation sur la fortune immobilière n'est plus concentrée que sur l'immobilier et exempte notamment les produits financiers de cet impôt. Chaque année, des dizaines de milliers de ménages modestes ne pourront plus accéder à la propriété. L'APL (aide personnalisée au logement) accession, qui octroyait...

Notre guide

Choisissez vous-même votre assurance de prêt !

Une assurance emprunteur, ça peut coûter cher ! Alors comparez les offres du marché et faîtes une délégation d'assurance.

Les assurances décès/invalidité

Systématiquement exigées par les banques, les assurances décès, invalidité et incapacité sont à étudier avec attention.

Pourquoi pas une assurance chômage ?

Pas toujours facile à mettre place et souvent chère, l'assurance perte d'emploi peut toutefois être une option très pertinente.

L'actualité

Rachat de prêt immobilier :
les nouveaux taux invitent à la renégociation

Mai 2019, les taux de prêt immobilier sont en passe d’atteindre leur niveau historique le plus bas. Dans ce contexte ultra favorable, le rachat de crédit immobilier s’impose pour une grande majorité d’emprunteurs...

Lire la suite

Cyberpret.com est noté 9.44/10 selon 7854 avis clients CyberPrêt

Mon devis en ligne
sans engagement