Taux Annuel Effectif Global (TAEG)

Le TAEG est indicateur privilégié pour comparer les offres de prêt immobilier

A compter du 1er octobre 2016, le TEG (Taux Effectif Global) est remplacé par le TAEG (Taux Annuel Effectif Global). Les détails ci-dessous concernent donc ce nouvel indicateur.

  1. 1Qu'est-ce que le TAEG ?
  2. 2TAEG et erreurs fréquentes
  3. 3Vos questions / Nos réponses

1Le TAEG prend en compte l'ensemble des frais d’un prêt immobilier :

Compte tenu que les sources d’erreurs multiples ou de méthodes de calcul différentes en fonction des établissements financiers, nous vous déconseillons de comparer des prêts immobiliers uniquement en vous basant sur ce taux. Il vaut mieux prendre en compte le coût total du prêt en euros.

2Les erreurs fréquentes sur les simulations de prêt immobilier :

  • Si l'assurance du prêt immobilier est prise en-dehors de la banque (en cas de délégation d'assurance), cette dernière peut vous communiquer un TAEG sans le coût de l'assurance.
    Parfois, c'est le coût de l'assurance Décès-Invalidité qui est pris en compte mais sans l'option incapacité de travail ou alors la répartition entre les emprunteurs peut être différente.
  • Si vous optez pour un organisme de cautionnement (Caution crédit logement par ex.), le TAEG pourra dans certains cas paraître supérieur à l'hypothèque mais il ne prend pas en compte la partie reversée par l'organisme de caution à la fin du prêt immobilier ni les frais de mainlevée de l'hypothèque en cas de revente.

Le TAEG est un indicateur utile pour comparer certaines offres de prêt personnel mais pas pour comparer des prêts immobiliers qui sont plus complexes à comparer puisqu'il faut prendre en compte d'autres éléments qui n'apparaissent pas dans le TAEG comme les pénalités de remboursement anticipé, la garantie du prêt ou encore la modulation des échéances.

D'autres frais peuvent aussi être à prévoir. Par exemple, certaines banques mutualistes conditionnent l'octroi d'un prêt immobilier à la souscription de parts sociales. Le montant de ces parts sociales doit être pris en compte dans le calcul du TAEG.

De la même façon, la réglementation oblige à présent les banques à prendre en compte dans le TAEG « les frais d'ouverture et de tenue d'un compte donné, d'utilisation d'un moyen de paiement permettant d'effectuer à la fois des opérations et des prélèvements à partir de ce compte ainsi que les autres frais liés aux opérations de paiement ». Sauf que la plupart du temps, lorqu'un emprunteur domicilie ses comptes dans une banque, ces frais sont inclus dans des « packages » de services bancaires : dans ces conditions, comment déterminer les montants à prendre en compte dans le TAEG ?

Pour toutes ces raisons, nous vous recommandons de prendre davantage en compte le coût total du crédit en euros et l'ensemble des avantages offerts que de se focaliser sur le TAEG.

Pour calculer rapidement et simplement le TAEG de votre crédit immobilier, consultez notre calculatrice de TEG :

Une question ?

Posez votre question

Vos questions / Nos réponses

Rédaction CyberPrêt.com, le 30/09/16 à 10h37

@Titus
Bonjour,
Des frais d'hypothèque ou d'inscription en privilège de prêteur de deniers peuvent effectivement être intégrés aux frais de notaire si vous optez pour une garantie réelle (et pas pour une caution mutuelle). Mais il s'agit en tout état de cause de frais de garantie, que nous avons bel et bien cités dans la liste des frais pris en compte dans le TAEG.

Titus, le 29/09/16 à 4h16

Bonjour Cyberpret,
Dites?et les honoraires du notaire liés au prêt lorsque le prêt est repris dans l'acte ,vous ne les comptabilisez pas?

Rédaction CyberPrêt.com, le 07/04/14 à 14h56

@memerepaulette
Bonjour,
Ce qu'on appelle " frais de notaire " est en réalité essentiellement constitué de taxes sur la transaction immobilière. Vous devrez les payer de toute façon, que vous preniez un crédit pour réaliser votre projet ou non. Ils sont liés à l'achat du bien immobilier et non à son financement. Ils n'ont donc pas vocation à être intégrés au calcul du TEG.
Une nuance tout de même : le TEG doit intégrer le montant des frais de garantie. Or, si vous optez pour une sûreté réelle (hypothèque ou IPPD), ces frais seront, en pratique, intégrés aux frais de notaire.
Pour résumer, seule la part des frais de notaire correspondant à la prise d'une hypothèque doit être prise en compte, le cas échéant, dans le calcul du TEG.

memerepaulette, le 04/04/14 à 23h55

Lors d'un achat immobilier, il est obligatoire de passer chez le notaire.Ce qui n'est pas gratuit pour l'acquéreur.
Les frais de notaire sont-ils, oui ou non à inclure dans le TEG par le banquier ? Si oui, comment le banquier procède-t-il pour intégrer ces frais ? Si non, pourquoi ? Car ces frais, font, pour moi, parti du coût total du crédit puisque inévitables.
Je vous remercie de votre réponse.

Coup d’œil sur les taux de prêt immobilier

Retrouver les taux de prêt immobilier fixes ou variables de nos partenaires bancaires, de 7 à 30 ans, région par région.

Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Composante essentielle d'un financement, l'assurance de prêt immobilier ne doit pas être négligée : on vous dit tout !

Votre prêt a besoin d'une garantie !

En plus de l'assurance, vous devrez choisir une garantie de prêt immobilier : hypothèque, cautions, tout pour vous y retrouver !

Le TEG est mort, vive le TAEG ?

A compter du 1er octobre 2016, les établissements prêteurs devront communiquer aux emprunteurs potentiels le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) des prêts immobiliers qu’ils proposent, et non plus le TEG (Taux Effectif Global) comme c’était le cas jusqu’à présent. Concrètement, que cela change-t-il pour vous ?

Lire la suite