Les assurances de prêt immobilier

Assurance emprunteur : laquelle choisir, son coût, les garanties offertes...

Si l’assurance emprunteur n’est pas légalement obligatoire, toutes les banques prêteuses du marché exigeront que vous en souscriviez une pour vous accorder un prêt immobilier.
Grâce à ce contrat, la compagnie d’assurance choisie prendra en charge le remboursement de votre prêt en cas de sinistre, garantissant à l’établissement prêteur de récupérer le capital emprunté.

Assurance décès, invalidité, incapacité de travail

L’assurance décès invalidité est le niveau de garantie le plus bas, qui sera exigé quel que soit votre profil et la nature de votre projet (résidence principale, secondaire ou investissement locatif).

Par ailleurs, la banque pourra demander, en fonction de votre dossier, la souscription d’une ou plusieurs assurances incapacité (IPT, IPP, ITT).

Pour autant, tous les contrats d’assurance décès invalidité et incapacité ne se valent pas : conditions de prise en charge, durée de garantie, exclusions, de nombreux points doivent absolument être vérifiés avant de souscrire.

L’assurance chômage

En plus de l’assurance décès/invalidité indispensable à l’obtention d’un prêt immobilier, l’emprunteur peut choisir de souscrire une assurance chômage. En cas de licenciement et s’il a droit aux prestations Assedic, tout ou partie des mensualités de son crédit seront prises en charge par l’assureur.

Etant donné le surcoût qu’elle représente et les contraintes qui y sont attachées (carence, franchise, durée de couverture), cette option ne sera vraiment intéressante que dans certains cas précis. Un courtier en prêt immobilier saura vous conseiller au mieux afin de choisir la solution d’assurance emprunteur la mieux adaptée à votre situation.

Délégation d’assurance : faîtes jouer la concurrence !

Depuis 2010 et la mise en œuvre de la loi Lagarde, les emprunteurs sont, en théorie, libres de choisir leur contrat d’assurance emprunteur. En particulier, la banque prêteuse ne peut plus les obliger à choisir son contrat de groupe.

En faisant une délégation d’assurance, les emprunteurs pourront profiter des offres personnalisées d’assureurs spécialisés, et donc de tarifs plus bas.

La convention AERAS

Les emprunteurs malades et/ou handicapés rencontrent souvent de grandes difficultés pour trouver une compagnie susceptible de les assurer et donc pour réaliser leurs projets. Afin de les aider, l’Etat, les banques et les assureurs ont mis en place la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter en Risque Aggravé de Santé).

Cette convention définit des critères d’évaluation des risques de santé communs pour tous les intervenants, instaure un dispositif limitant les surprimes dans certains cas et renforce l’information des emprunteurs.

Une assurance en cas de revente

Il peut arriver que pour une raison de force majeure, vous deviez revendre prématurément votre bien immobilier (divorce, mutation professionnelle, licenciement économique, décès de l’acquéreur ou de l’un des co-acquéreurs, naissances multiples, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie de l’acquéreur ou de l’un des co-acquéreurs...). Souscire une assurance revente vous garantit qu’une partie (ou la totalité) de la moins-value vous sera remboursée. Peu connu des particuliers, cette assurance est une réelle protection lors de l’achat d’un bien immobilier susceptible d’être mis en vente précocement.

Une garantie pour votre prêt immobilier

En plus de l'assurance, vous devrez choisir une garantie quelle soit hypothèque ou caution lors de la souscription de celui-ci. En effet la banque qui va vous octroyer le prêt vous demandera en garantie de pouvoir récupérer le bien immobilier si vous ne remboursez plus votre crédit. Pour vous y retrouver et savoir Quel type de garantie de prêt est le mieux adapté à votre projet immobilier, n'hesitez pas à lire notre article dédié aux garanties de prêt immobilier.

La Garantie Dommage Ouvrage

Si vous construisez votre logement, vous serez dans l'obligation de souscrire une assurance dommage ouvrage. Cette assurance vous assure de bénéficier en cas de sinistre de l'indemnisation ou de la mise en place des travaux nécessaires à la réhabilitation de votre logement avant toute décision de justice. Seront pris en charge, les dommages pouvant compromettre l'intégrité de la construction et empêchant une utilisation normale de l'habitation.

Une question ?

Posez votre question

Vos questions / Nos réponses

La Rédaction, le 09/06/15 à 11h37

@Arnould
Bonjour,
Le délai de carence dépend de l'assureur et du contrat choisis. En pratique, il est en moyenne de 12 mois, mais notre contrat MNCAP, par exemple, propose un délai de carence de seulement 6 mois pour les assurés bénéficiant d'un CDI de plus de 6 mois.
Moralité : soyez attentifs aux conditions générales des contrats d'assurance !

Arnould, le 08/06/15 à 16h42

Bonjour, Je souhaiterais connaître les délais de carences concernant l'assurance chomage.

Choisissez vous-même votre assurance de prêt !

Une assurance emprunteur, ça peut coûter cher ! Alors comparez les offres du marché et faîtes une délégation d'assurance.

Les assurances décès/invalidité

Systématiquement exigées par les banques, les assurances décès, invalidité et incapacité sont à étudier avec attention.

Pourquoi pas une assurance chômage ?

Pas toujours facile à mettre place et souvent chère, l'assurance perte d'emploi peut toutefois être une option très pertinente.

Dès 2018, les ménages modestes seront privés de l’APL accession

Ce coup dur pour les primo-accédants est passé quasiment inaperçu… Le projet de loi de Finances 2018 prévoit de mettre fin à l’APL accession, un dispositif encore peu connu mais qui a fait ses preuves. Fin 2014, le gouvernement Hollande avait déjà envisagé de supprimer cette aide mais a finalement renoncé en raison des conséquences potentielles...

Lire la suite