Prêt immobilier modulable

Modulez votre mensualité à la hausse ou à la baisse, en fonction de vos revenus

  1. 1Exemple de modulation de prêt
  2. 2Vos questions / Nos réponses

L’option modulable permet de faire varier la mensualité de votre prêt immobilier à la hausse ou à la baisse.

Chaque changement du montant de votre mensualité fera varier la durée du prêt immobilier. Si vous choisissez de rembourser moins chaque mois, votre remboursement se fera sur une plus longue période et vice-versa.
Cette option peut s’appliquer aussi bien à un prêt immobilier à taux fixe que pour certains prêts à taux variable.

Les établissements de crédits proposent des options modulables dont les conditions de fonctionnement sont souvent différentes.
En général, les mensualités peuvent être modulées de 10 à 100% dans la limite d’un allongement maximum de 5 ans (parfois 3 ans) de la durée initiale du prêt immobilier. Le taux du crédit ne change pas en cas de changement de durée, en revanche il faut veiller à ce que l’assurance emprunteur couvre bien toute la nouvelle durée. Si vous augmentez vos mensualités, la diminution de la durée de votre prêt ne sera pas sujette à une limite de durée mais le banquier veillera à ce que votre taux d’endettement reste acceptable.

Avant de souscrire un prêt immobilier, il est donc important de vérifier les caractéristiques de l’option modulable qui vous est proposée :

  • Quel est le pourcentage d’augmentation ou diminution de mes mensualités ?
  • Combien de fois puis-je moduler mes mensualités pendant la durée du prêt immobilier ?
  • A quel moment ces changements sont-ils possibles ? (à chaque date anniversaire du prêt ou à tout moment ?)

1Exemple de modulation de prêt

  • Un ménage emprunte 200 000€ à 2,70% sur 25 ans.
  • Mensualités : 917,51€
  • Coût total des intérêts dans le cadre d'un prêt immobilier non modulé : 75 253,36€

Avec le temps, le ménage voit sa situation financière s’améliorer. Ses revenus augmentent et il est donc en mesure de rembourser davantage chaque mois.

Temps écoulé depuis le début du prêt 7 ans 9 ans
Capital restant dû 156 261,42€ 138 892,88€
Modulation de mensualité + 15,59% + 36,73%
Nouvelle mensualité 1 060,53€/mois 1 450,06€/mois
Changement de la durée du prêt - 3 ans - 4 ans
Nouvelle durée du prêt 22 ans 18 ans
Coût total des intérêts payés 59 130,04€ (- 16 123,32€ sur le coût total des intérêts)

Grâce à l'augmentation de ses revenus, le ménage a décidé à deux reprises d’augmenter le montant de ses échéances et a ainsi gagné 7 ans sur la durée initiale du prêt et plus de 15 000€ sur le coût total du crédit.
De quoi pouvoir envisager plus rapidement de nouveaux projets !

Une question ?

Posez votre question

Vos questions / Nos réponses

La Rédaction, le 16/06/15 à 17h20

@R Oberst
Bonjour,
En ce qui concerne la première question, tout dépend du contrat de crédit. En effet, si un crédit est modulable, les conditions de modulations y sont définies : nombre de modulations possibles par an, date, amplitude maximale...
En ce qui concerne le coût d'une modulation, tout dépend si vous décidez d'allonger ou de raccourcir votre crédit : un allongement augmentera le coût total des intérêts, et inversement dans le cas d'un raccourcissement. Par ailleurs, la majorité des banques ne prennent pas de frais de dossiers dans ce cas, mais certaines font exception : là encore, c'est à vérifier dans le contrat de crédit.

R Oberst, le 16/06/15 à 17h11

Moduler les échéances de son prêt immobilier paraît en effet très intéressant. J'ai lu qu'apriori le nombre de modulations étaient limitées. Cela comporte t-il un coût de réaliser une modulation ?

Financez votre projet à taux fixe

Comment varie le taux d’un prêt immobilier à taux fixe ? Comment varient ses souplesses ? Doit-on tenir compte du TEG ?

Et les prêts à taux révisable ?

Oubliez leur mauvaise réputation : le prêt immobilier à taux capé +1% est à la fois sûr et avantageux. On vous dit tout !

Emprunter sans apport, c'est possible !

Découvrez comment réaliser un prêt immobilier sans apport : de nombreux partenaires bancaires sont prêts à vous suivre !

Donald fait-il monter les taux ?

Après les élections présidentielles aux Etats Unis, leurs taux d’emprunt à 10 ans ainsi que ceux de l’Etat français (OAT) ont augmenté de quasiment 0.40%. Il est aussi à noter que les taux d'usure (taux maximum autorisé pour un emprunt immobilier) ont été revus nettement à la hausse par les autorités financières et passent de 2.71% sur le troisième trimestre à 3.61% sur le dernier trimestre 2016. Par conséquent, ces différents indicateurs nous laissent entrevoir le spectre d’une future hausse des taux.

Lire la suite