Devenir propriétaire sans apport, c’est possible !

Comme vous le savez, les taux de prêt immobilier n’ont jamais été aussi bas mais contrairement à certaines idées reçues et aux propos de certains courtiers en prêt immobilier, les critères des banques n’ont pas beaucoup été durcis ces dernières années.

« Pour emprunter, il faut 10% d’apport... Il faut obligatoirement 2 CDI et des revenus confortables... » Ces idées reçues, nous les lisons dans la presse, nous les entendons à la télévision et à la radio, mais aussi dans les messages de nos lecteurs et de nos clients.

Différencier conditions d’accès et conditions de crédit

Précisons-le immédiatement avant de subir les foudres de nos lecteurs : oui, bien sûr, il est préférable de disposer de 2 CDI, de gros revenus et d’un apport conséquent. Non seulement vous aurez toutes les chances d’obtenir votre prêt immobilier, mais son taux sera très attractif.

En revanche, ce n’est pas parce-que vous ne disposez pas de tout cela que vous n’obtiendrez pas votre financement quand même : votre capacité d’emprunt sera simplement plus faible, et votre taux probablement plus élevé, dans la mesure où votre profil sera un peu plus risqué.

Mettez toutes les chances de votre côté

Le principal critère d’appréciation des établissements prêteurs, avant même l’apport et le niveau des revenus, c’est la qualité et la stabilité de votre situation financière. A la limite, peu importent vos revenus, ce qui intéresse la banque c’est votre capacité à rembourser votre crédit en temps et en heure. Et pour cela, elle étudie notamment plusieurs points :

  • Avez-vous rencontré récemment des incidents de paiement ou de découvert ?
  • Ce projet représente-t-il un saut de charges important ? En clair, votre future mensualité est-elle beaucoup plus élevée que votre loyer actuel ?
  • Epargnez-vous régulièrement ?

De fait, si votre budget est maîtrisé, que vous payez déjà un loyer proche de la mensualité du prêt que vous sollicitez, et qu’en prime vous parvenez à mettre régulièrement de l’argent de côté (même modestement), la banque n’a aucune raison de penser que vous présentez un risque particulier. Et donc de vous refuser un crédit.

Vous ne répondez pas à ces critères ? L’attitude la plus sage est peut-être de remettre votre projet à plus tard, le temps de vous refaire une virginité financière, et de pouvoir montrer patte blanche aux banques lors de votre prochaine tentative. 3 à 6 mois de bonne gestion peuvent suffire !

La valeur ajoutée du courtier

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est sur ce type de dossier plus modeste que le recours à un courtier est le plus pertinent. En effet, nul besoin d’être un grand professionnel pour obtenir un financement immobilier avec un dossier « premium ». N’importe quelle banque acceptera le projet, et l’apport du courtier se limitera à l’obtention des meilleures conditions possibles (ce qui est déjà très bien !).

En revanche, si apport et revenus sont plus faibles, l’intervention du courtier sera réellement décisive. Tout d’abord, après étude attentive du dossier, il pourra déterminer la banque qui sera la plus susceptible d’être intéressée, et donc d’accorder le crédit. Ça n’a l’air de rien, mais les critères de nos partenaires sont très divers, et une multitude de facteurs peuvent orienter la recherche plutôt vers l’un ou vers l’autre. Ensuite, il lui présentera le projet sous le jour le plus avantageux, en mettant en avant vos points forts, et éventuellement en justifiant vos points faibles. Toutes choses qu’un emprunteur ne pourrait probablement pas faire seul, ou en tout cas pas aussi exhaustivement.

Je vous ai convaincu et vous souhaitez tenter l’aventure de la propriété ? Commencez par faire une simulation de prêt immobilier gratuite et sans engagement. Vous obtiendrez immédiatement plusieurs propositions adaptées à votre profil, et un conseiller financier spécialisé sera à votre disposition pour vous accompagner jusqu’au bout de votre projet !

Par Xavier Laneurie

© 2015 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Caution de prêt immobilier : vous n’avez (toujours) pas le choix...

Caution de prêt immobilier : vous n’avez (toujours) pas le choix...

Depuis sa mise en place en 2014, on a beaucoup parlé du volet « assurance emprunteur » de la loi Hamon : les emprunteurs ont désormais 12 mois après la signature de leur offre de prêt pour choisir librement leur assurance de prêt immobilier. A l’occasion de l’examen de la loi Macron, des sénateurs PS et UDI souhaitaient aller encore plus loin dans la défense des emprunteurs, en leur permettant de choisir aussi librement leur cautionnement. Ce ne sera finalement pas pour cette fois...

Ne négligez pas l’assurance perte d’emploi !

Ne négligez pas l’assurance perte d’emploi !

Parmi tous les contrats d’assurances proposés aux emprunteurs, il en est un qui est souvent oublié et qui a mauvaise réputation, c’est l’assurance perte d’emploi ! Les contrats d’assurance chômage souscrits en complément des assurances de prêt (qui couvrent les risques de santé) sont souvent chers et avec des conditions d’indemnisation limitées. Enfin ça, c’était avant... ce que vous allez lire.

L’OAT 10 ans dope le marché du crédit immobilier

L’OAT 10 ans dope le marché du crédit immobilier

Petit paradoxe économique : malgré quelques signes de reprises, la France a du mal à sortir de la crise et peine à réduire son déficit ; et pourtant, elle n’a jamais emprunté à si bon marché. Si les causes d’une telle situation sont difficiles à appréhender, l’une de ses conséquences est en revanche simple à comprendre : jamais les taux de prêt immobilier n’ont été si bas !

Faut-il renégocier son prêt immobilier maintenant ?

Faut-il renégocier son prêt immobilier maintenant ?

Nous avons pour la première fois évoqué l’actuelle baisse des taux et l’opportunité de renégocier son crédit immobilier en 5 janvier 2012 ! Il y a donc plus de 3 ans que les taux de prêt immobilier baissent, battant records sur records. De fait, les emprunteurs qui ont choisi de renégocier leur prêt dès 2012, au début de la baisse, ont-ils eu raison de le faire, et les emprunteurs ayant aujourd’hui un prêt à renégocier doivent-ils le faire tout de suite, ou attendre encore ?

Emprunter sans apport, c'est possible !

Découvrez comment réaliser un prêt immobilier sans apport : de nombreux partenaires bancaires sont prêts à vous suivre !

Coup d’œil sur les taux de prêt immobilier

Retrouver les taux de prêt immobilier fixes ou variables de nos partenaires bancaires, de 7 à 30 ans, région par région.

Financez votre projet à taux fixe

Comment varie le taux d’un prêt immobilier à taux fixe ? Comment varient ses souplesses ? Doit-on tenir compte du TEG ?

Changer de banque va devenir tellement simple…

Sera-t-il bientôt aussi simple de changer de banque que de faire porter son numéro de téléphone portable vers un nouvel opérateur ? On devrait bientôt connaitre la réponse avec l’application de la loi Macron concernant la mobilité bancaire. Afin de dynamiser la concurrence entre les banques, une directive de Bruxelles a demandé aux Etats membres de faciliter la possibilité aux utilisateurs de changer de banque.

Lire la suite