Calcul prêt progressif

Calculez vos mensualités progressives et visualisez leur évolution

Certaines banques proposent des prêts à taux fixe et mensualités progressives. Il s’agit d’une modulation programmée des mensualités de prêt.

Le principe est de faire évoluer annuellement les mensualités en fonction d’un taux défini initialement. Cela peut vous permettre d’emprunter plus ou de réduire la durée de l’emprunt. Les mensualités progressives s’adressent notamment aux jeunes emprunteurs qui souhaitent adapter le remboursement de leur prêt à la future progression de leurs revenus.

Notre simulateur vous permet de consulter les différentes possibilités qui s’offrent à vous !

Plus d’informations dans notre guide pratique du prêt immobilier progressif.

Qu’est-ce qu’un prêt progressif ?

Le prêt progressif est un mode de fonctionnement assez séduisant du crédit immobilier. Son principe réside dans l’évolution des mensualités au fil des années qui vont augmenter au prorata estimé de vos revenus. Un crédit évolutif qui s’adapte à votre capacité de remboursement dans le temps et propose des conditions adaptées au profil recherché.

L’évolution de ces mensualités est en moyenne de 1 % mais peut atteindre jusqu’à 1,5 ou 2 % en fonction de l’organisme de prêt et de la durée des remboursements.

A la clef de ce système :

  • La possibilité d’augmenter le montant de son emprunt ;
  • Réduire la durée de ses remboursements ;
  • Payer moins d’intérêts.

Les différents profils du prêt progressif

Néanmoins, un prêt si avantageux suppose de posséder un profil aux critères bien définis pour y prétendre. En effet, il faut justifier d’une situation où la banque sera assurée de votre capacité à assumer l’augmentation de vos mensualités. Ainsi, voici les profils qui permettent de rassurer les organismes prêteurs :

  • Les professions de fonctionnaire : cette situation assure que vos revenus vont évoluer progressivement ;
  • Les jeunes cadres, dont les perspectives d’évolution semblent assez assurées ;
  • Les investisseurs locatifs dont les revenus fonciers augmenteront au prorata de l’indice de références loyers (IRL).

Autant de profils qui offrent la promesse d’une gradation significative des revenus dans le temps d’une capacité à rembourser des mensualités plus importantes.

Les avantages du prêt progressif

Vous l’aurez compris, le principe du prêt progressif présente de nombreux avantages pour ceux qui peuvent y prétendre et en bénéficier.

Le calcul de votre endettement s’établit sur les mensualités estimées de la première année du crédit, soit là où le crédit est le moins important. Sachant que les normes d’octroi de prêt bancaire ne peuvent dépasser 35 % d’endettement, assurances comprises, cela augmente vos chances d’obtenir un prêt immobilier avantageux, réduit la durée de votre emprunt et augmente votre pouvoir d’achat.

Les inconvénients du prêt progressif

Bien que le prêt progressif se présente comme une solution idéale en fonction de certains profils, il peut présenter quelques inconvénients. Puisque tout le principe revient à une augmentation progressive des mensualités avec le temps, une négociation pour revoir à la baisse vos échéances de crédit est impossible. Ainsi, il y a :

  • Moins de flexibilité concernant son crédit immobilier ;
  • Plus aucune négociation de la baisse des mensualités possible ;
  • Un renoncement à la modularité.

Exemple calcul du prêt progressif

Exemple : Un jeune emprunteur a des revenus de 1 800 € par mois. Il souhaite des mensualités initiales avoisinant les 600 € par mois (soit 33 % d’endettement) pour un emprunt total de 150 000 € à 2 % sur 25 ans.

  • Prêt classique (à mensualité constante) : 150 000 € sur 25 ans, soit 635,78 €/mois ;
  • Prêt progressif : 150 000 € sur 25 ans, pour une mensualité allant de 568,61 € la première année à 721,98 € la dernière année ;
  • « Emprunter plus » avec un prêt progressif : 167 720 € sur 25 ans, mensualité de départ identique à celle du prêt à mensualités constantes (635,78 €/mois) ;
  • « Réduction de durée » avec un prêt progressif : 150 000 € sur 22 ans, mensualité de départ proche de celle du prêt à mensualités constantes (636,87 €/mois).

Exemple :

Pour un prêt de 160 000 € sur 15 ans à un taux fixe de 1,15 %, avec une hausse de 1 % des mensualités par an, on obtient :

Année Mensualités
1 904,14 €/mois
2 913,18 €/mois
3 922,31 €/mois
4 931,53 €/mois
5 940,85 €/mois
6 950,26 €/mois
7 959,76 €/mois
8 969,36 €/mois
9 979,05 €/mois
10 988,84 €/mois
11 998,73 €/mois
12 1 008,72 €/mois
13 1 018,80 €/mois
14 1 028,99 €/mois
15 1 039,28 €/mois

Dans la même thématique

Hypothèque ou caution

La solution du prêt modulable

A l’inverse du prêt progressif, le prêt modulable permet d’adapter ses mensualités au cours du crédit immobilier. Calculez les mensualités et le coût d’un prêt modulable.

Lire la suite
Nouvelles exigences du crédit immobilier

Nouvelles exigences du crédit immobilier

Les règles se corsent en ce qui concerne l’octroi des prêts immobiliers. Soyez au courant des dernières réglementations auxquelles les banques sont soumises.

Lire la suite

Cyberprêt en 10 ans c’est :

+ de 12 000 familles

+ de 12 000 familles

financées et devenues
propriétaires

+ de 2,5 milliards d’€

+ de 2,5 milliards d’€

de crédits immobiliers financés

Des milliers de recommandations clients

Des milliers de recommandations

Votre satisfaction est pour nous
la meilleure des récompenses


CNIL

Cookies : Chez CyberPrêt, le respect de votre vie privée n'est pas en option.

Nous utilisons les cookies exclusivement à des fins de mesure d'audience en vue d'améliorer nos services. Ces derniers ne seront en aucun cas transmis à des tiers ou réutilisés à des fins commerciales. Pour plus d'information sur notre politique de cookies c'est par ici !

93.69% de clients satisfaits, pourquoi pas vous ?

Notes : 93.69%
etoiles 9908 avis