Prêt immobilier à taux variable sécurisé ou fixe ?

Après trois années de hausses consécutives des taux, le prêt immobilier à taux variable a mauvaise presse. Pourtant il est devenu très avantageux grâce aux baisses consécutives du principal taux directeur de la BCE.

Parfois, la mauvaise réputation du prêt à taux variable est fondée. Si certains établissements spécialisés en crédit immobilier se sont fait tapés sur les doigts par des associations comme UFC-QUE CHOISIR, c’est à juste titre : ils n’avaient pas clairement indiqué à leurs clients les risques engendrés par leurs produits sophistiqués. Il ne faut pas pour autant en conclure que tous les prêts à taux variable sont risqués.

En effet, les principales banques françaises ont ressortis des placards des produits très sécurisés qui sont nettement plus avantageux que les taux fixes : ce sont des prêts à taux capés, c’est-à-dire plafonnés. Cela signifie que même si le taux du prêt est révisé, il ne pourra jamais dépassé un certain plafond. Or à l’heure actuelle, dans une même banque, les plafonds des prêts à taux capé + 1% (le taux d’intérêt appliqué à ce prêt ne pourra jamais dépasser le taux initial + 1%) peuvent être inférieurs aux taux fixes proposés. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Exemples chez nos partenaires

Un couple aux revenus annuels supérieurs à 40 000 euros souhaite emprunter 300 000 euros sur 25 ans. Avec un prêt à taux fixe, il obtient un taux à 4,70%. Pour un prêt à taux variable plafonné à +1%, il obtient un taux à 3,60%.

Coût des intérêts avec un taux fixe 210 522,42 €
Coût des intérêts avec un taux variable si, dans le meilleur des cas, le taux reste inchangé pendant les 25 ans 155 403,86 €
Coût des intérêts avec un taux variable si, dans le pire des cas, le taux est révisé à son maximum au bout d’un an et pendant toute la durée restante 201 871,39 €
Gains réalisés avec un prêt à taux variable Minimum = 8 651,03 €
Maximum = 55 118,56 €

Un ménage aux revenus annuels inférieurs à 40 000 euros par an souhaite emprunter 150 000 euros sur 10 ans. Avec un prêt à taux fixe, il obtient un taux à 4,44%. Pour un prêt à taux variable plafonné à + 1%, il obtient un taux à 3,20%.

Coût des intérêts avec un taux fixe 36 029,01 €
Coût des intérêts avec un taux variable si, dans le meilleur des cas, le taux reste inchangé pendant les 10 ans 25 476,07 €
Coût des intérêts avec un taux variable si, dans le pire des cas, le taux est révisé à son maximum au bout d’un an et pendant toute la durée restante 33 003,94 €
Gains réalisés avec un prêt à taux variable Minimum = 3 025,07 €
Maximum = 10 552,94 €

Le prêt à taux variable est donc une option à envisager pour vos emprunts immobiliers. D’autant plus qu’une fois un prêt à taux fixe contracté, si vous voulez profiter d’une baisse des taux, il vous faudra renégocier le taux de votre crédit en cours. Une renégociation qui n’aboutit pas toujours et qui est, bien souvent, payante.

Enfin, si vous décidez de contracter un prêt à taux variable, assurez vous d’en avoir bien compris toutes les modalités pour être sûr de ne jamais avoir de mauvaise surprise. Heureusement, les établissements de crédit sont dorénavant contraints à plus d’information et de transparence envers les clients souhaitant emprunter à taux variable.

Vendredi 6 mars 2009
© 2009 Source Cyberpret.com