Le PTZ reconduit jusqu'à fin 2021

Le gouvernement, s’appuyant sur un rapport de l’inspection générale des finances publiques, souhaitait réduire les avantages liés à l’immobilier. Dans son viseur, le prêt à taux zéro était particulièrement concerné. Il couterait entre 750 millions et 1.3 milliards à l’État chaque année.

Fort de cette constatation, le projet de loi de finance 2020, prévoyait un recentrage du PTZ sur les grandes agglomérations et excluait les zones rurales. Cependant, devant ce risque de fracture territoriale, l’assemblée nationale a adopté vendredi 15 novembre, un amendement qui annule le recentrage du PTZ sur ces grandes agglomérations.

Les députés ont estimé que cela permettrait de maintenir 19 000 emplois liés à la construction et surtout ne priverait pas d’un parcours d’acquisition de résidence principale, 12 000 ménages généralement locataires et vivant dans des logements sociaux.

Ces zones rurales (B2 et C) couvrent 93% du territoire.

Bien que cette bonne nouvelle confirme que le prêt à taux zéro est reconduit jusqu’à fin 2021, les banques ne prennent plus en charge de dossiers avec PTZ sur cette fin d’année 2019.

Elles vont attendre la promulgation de cet amendement au journal officiel, ce qui devrait intervenir début janvier 2020.

Nous conseillons donc les nouveaux emprunteurs d’être vigilant sur les délais d’obtention de prêt immobilier car les nouveaux dossiers ne seront instruits qu’à partir de la seconde partie de janvier 2020.

Par Cyberprêt.com

Dernières actualités

Rachat de prêt immobilier : les nouveaux taux invitent à la renégociation

Rachat de prêt immobilier :
les nouveaux taux invitent à la renégociation

Quand le contexte invite à la renégociation de prêt immobilier… Début mai, les chiffres sont éloquents : de 0,05 à 0,10 %, les taux immobiliers sont (encore) en baisse – moins de 1 % d’intérêts pour une durée d’emprunt de 20 ans… En cause, 2 facteurs principaux : Rachat de prêt immobilier : les nouveaux taux invitent à la renégociation La concurrence entre les établissements bancaires continue de jouer en faveur de l’emprunteur...

Domiciliation des revenus : la banque peut-elle encore vous l’imposer ?

Domiciliation des revenus : la banque peut-elle encore vous l’imposer ?

Au moment de souscrire une offre de prêt immobilier, la plupart des banques demandent aux emprunteurs la domiciliation de leurs revenus. En avez-vous l’obligation ? Pour combien de temps ? A quelles conditions ? Sachez que le sujet intéresse les pouvoirs publics : la loi, au gré de ses revirements, tente de concilier les intérêts des différents acteurs du secteur. Le point sur les règles légales d’encadrement de la domiciliation des revenus en 2019.

Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?

Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?

Si vous avez eu la chance (ou le flair) de souscrire un PEL il y a quelques années (jusqu’en 2016, ils rapportaient au moins 2%) ou d’avoir une bonne assurance -vie (le rendement du contrat AFER en fonds euros en 2017 a été de 2.40%), il y a tout intérêt à conserver un maximum d’épargne pour emprunter à taux fixe sur de longues durées. Cet argument est d’autant plus valable que d’après la BCE les taux devraient remonter durablement à partir de l’été 2019...

Peut-on emprunter sans assurance ?

Peut-on emprunter sans assurance ?

S’assurer lorsque l’on souscrit un prêt immobilier n'est pas obligatoire bien que la majeure partie des banques l’exige. Pourtant dans certains cas, il est possible de s’en passer...En cas de refus ou de majoration les compagnies d’assurance refusent d’assurer certains emprunteurs en fonction de leur profil : âge, problèmes de santé actuels ou passés, activités à risques (sports à risques, manipulation de produits dangereux…), etc. La non-obtention du niveau de couverture demandé par la banque peut compliquer...

Quel taux pour mon projet ?

Cyberpret.com est noté 9.41/10 selon 8253 avis clients CyberPrêt

Mon devis en ligne
sans engagement