Plus-values immo : faites le calcul !

L’annonce du plan gouvernemental de réduction des déficits le 24 août a suscité de vives réactions parmi les propriétaires de bien locatifs et secondaires. Devant la levée de boucliers générale, y compris parmi les députés de la majorité, le gouvernement a revu sa copie et son nouveau plan a finalement été adopté par les 2 chambres. En exclusivité, CyberPrêt.com vous propose un outil de calcul de votre imposition.

Les députés ont donc réussi à faire accepter par le gouvernement le maintien d’une exonération dépendant de la durée de détention. En revanche, l’exonération totale ne sera possible qu’après 30 ans (au lieu de 15 ans actuellement) :

  • 2% d’exonération par année de détention de 6 à 17 ans,
  • 4% d’exonération par année de détention de 18 à 24 ans,
  • 8% d’exonération par année de détention de 25 à 30 ans.

D’autre part, le niveau de taxation évolue aussi, du fait de l’augmentation des prélèvements sociaux. Les plus-values immobilières (hors résidence principale) seront donc imposées à 32,5% (contre 31,2% jusqu’à présent).

Une mise en place progressive

La mise en place de ces réformes se fera progressivement. Tout d’abord, dès le 1er octobre 2011, le taux de taxation passera à 32,5%. Ensuite, le 1er février 2012, le nouveau barème d’abattement entrera en application.

Pour vous y retrouver, nous vous proposons un simulateur exclusif pour évaluer le montant de l’impôt que vous aurez à payer si vous décidez de vendre un bien.

Un calendrier de réforme surprenant

Le choix d’un tel calendrier a de quoi surprendre. En effet, en première intention, le gouvernement avait opté pour une mise en place immédiate de la réforme, au jour de son annonce. Aucune information n’avait alors filtré avant la présentation du plan de réduction des déficits, pour éviter de déstabiliser le marché immobilier.

Aujourd’hui, la situation est bien différente. De nombreux propriétaires vont avoir tout intérêt à vendre leur bien avant le 1er février, pour profiter d’une exonération importante voire totale. Par exemple, un propriétaire depuis 16 ans est actuellement totalement exonéré, alors qu’à partir du 1er février son abattement ne sera plus que de 22%... On peut donc logiquement s’attendre à un important afflux de biens sur le marché dans les semaines qui viennent.

La date prise en compte pour déterminer le barème qui s’applique est la date de l’acte de vente authentique. Sachant qu’il se passe environ 3 mois entre la signature de la promesse de vente et celle de l’acte authentique, un vendeur devra trouver un acheteur sérieux avant le début du mois de novembre. Ce délai très court, associé à une augmentation de l’offre immobilière, pourrait conduire à une baisse des prix dans les prochaines semaines.

Mardi 13 Septembre 2011
© 2011 Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Taux d’emprunt immobilier : Pas de baisse

Taux d’emprunt immobilier : Pas de baisse

Suivant la tendance du taux de rendement de l’OAT 10 depuis avril 2011, la plupart des courtiers en crédit s’attendaient à une baisse des taux de prêt immobilier début septembre. Il n’en est rien, les banques ne semblant pas décidées à baisser leurs barèmes. D’après le magazine Challenges, cela représente une économie de 15 milliards d’euros pour les établissements prêteurs. Tentative d’explications...

Plus-values immobilières : des travaux pour rien ?

Plus-values immobilières : des travaux pour rien ?

Le récent plan d’austérité gouvernemental n’en finit pas de soulever réactions et débats au sein de la classe politique. La suppression de l’abattement sur les plus-values immobilières (hors résidence principale) représente à elle seule 2,2 milliards d’économies espérées par le gouvernement dès 2012. Sa mise en application suscite des controverses, notamment sur le mode de calcul de la plus-value.

Agences immobilières : gare aux filous

Agences immobilières : gare aux filous

Tarifs opaques, amateurisme, harcèlement… Le magazine Que Choisir publie une vaste enquête sur les pratiques plus ou moins transparentes des agences immobilières. L’occasion pour nous de revenir sur la marche à suivre lorsque vous souhaitez acheter ou vendre un bien immobilier.

Plus-values immobilières : Les résidences principales épargnées

Plus-values immobilières : Les résidences principales épargnées

François Fillon a dévoilé le 24 août le plan gouvernemental de réduction du déficit. Si le dispositif Scellier et le PTZ Plus ont finalement été épargnés, les plus-values immobilières sur les résidences locatives et secondaires subissent dès le 25 août une lourde taxation. CyberPrêt.com vous donne tous les détails de ce nouveau calcul fiscal.