Prêt en devises CHF

Frontaliers, achetez en France en toute sécurité !

  1. 1Les avantages du Prêt en devises CHF
  2. 2Complétez le financement de votre projet grâce au PTZ
  3. 3Et si vous ne percevez pas vos revenus en Francs Suisses ?
  4. 4Vos questions / Nos réponses

Nombreux sont les frontaliers français travaillant en Suisse et souhaitant acheter un logement en France. Que ce soit pour l’acquisition d’une résidence principale, d’une résidence secondaire ou pour un investissement locatif, il est possible de bénéficier d’une monnaie solide en souscrivant un Prêt en devises CHF. Pour faciliter cette opération immobilière, les banques prêtent un capital en euros et permettent à l’emprunteur d’effectuer ses remboursements dans la devise dans laquelle il perçoit ses revenus, c’est-à-dire le Franc Suisse.

1Les avantages aux frontaliers du Prêt en devises CHF

Une opération immobilière sécurisée et un budget maîtrisé

Un prêt contracté dans la même devise que vos revenus réguliers contribue à la sécurisation de votre budget sur toute la durée du crédit. En effet, grâce au Prêt en devises, la fluctuation euro/ CHF est évitée.

Exemple : Un travailleur frontalier souscrit un prêt immobilier en Euros avec une mensualité de 1 000 €. Le taux de change est à 1 € = 1,15 CHF. Ses mensualités au début du prêt représenteront 1 150 CHF. Si par la suite l’Euro remonte à 1 € = 1,35 CHF, ses mensualités représenteront 1 350 CHF. La différence représente donc non seulement un fort écart de budget, mais aussi une importante hausse du coût total du crédit.

À l’inverse, s’il souscrit un prêt en devises CHF à taux fixe, ses mensualités resteront fixes (sauf bien sûr s’il en fait la demande). Il est donc plus simple dans ces conditions de planifier un budget à moyen et long terme.

Des taux plus intéressants que pour un prêt immobilier en Euros

Les taux de prêt immobilier en Euros sont déterminés sur la base de plusieurs indices et notamment l’Euribor (Euro interbank offered rate) et l’OAT 10 ans (rendement des obligations d'état françaises), plus volatiles.

En revanche, les taux de prêt en devises CHF sont établis à partir d’indices monétaires liés au Franc Suisse. Cela leur garantit un niveau relativement bas et une certaine stabilité.

En pratique, on observe une différence moyenne de taux de 1 %.

Obtenez le meilleur financement immobilier en francs suisses avec Prêt-en-devises.com

2Complétez le financement de votre projet grâce au PTZ

Tout comme les autres résidents français, les frontaliers peuvent bénéficier d’aides au logement de l’Etat pour compléter le financement de leur projet immobilier et notamment du Prêt à Taux Zéro (PTZ). Vous pouvez en bénéficier si vous souhaitez acquérir votre résidence principale en France et à condition d’être primo-accédant. L’État finance une partie de votre projet par l’intermédiaire du PTZ pour lequel vous ne paierez donc pas d’intérêt.

Ce dispositif est particulièrement intéressant pour les frontaliers puisque plusieurs communes du Genevois français sont classées en zone A. Elles bénéficient du montant de PTZ le plus élevé. La durée du PTZ est déterminée à partir du revenu fiscal de référence de l’année N-2. Toutefois, si vous êtes travailleur frontalier, vous serez probablement imposable en Suisse et ne pourrez donc pas présenter d’avis d’impôts sur le revenu français. Ce cas est prévu par loi qui indique que les banques ont désormais l’obligation d’accepter les avis d’impôts délivrés ailleurs qu’en France et présentés par les demandeurs de prêt.

3Et si vous ne percevez pas vos revenus en Francs Suisses ?

Au cours de ces dernières années, plusieurs établissements de crédit ont proposé des Prêts en devises CHF à leurs clients alors même qu’ils percevaient leurs revenus en Euros. Beaucoup d’investisseurs se sont laissés tenter par les taux attractifs sans prendre conscience du risque de change potentiel. Cette pratique risquée a été lourde de conséquences. En effet, certains emprunteurs ont vu leurs mensualités ou leur capital restant dû augmenter avec le taux de change du Franc Suisse. Le gouvernement a finalement décidé d’interdire ces pratiques dès octobre 2014.
L’article 54 de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires précise ainsi que les personnes qui ne perçoivent pas au moins la moitié de leurs revenus en Francs Suisses ou qui ne détiennent pas un patrimoine en Franc Suisse représentant au minimum 20 % du montant du crédit, ne peuvent plus obtenir de Prêt en devises CHF.

Bon à savoir : Il est possible de racheter un Prêt en devises CHF et de souscrire un nouveau prêt en Euros. Cependant, il faut s’assurer que la valeur du rachat du Prêt immobilier en devises ne soit pas supérieure à la valeur vénale du bien. Cela peut parfois se produire selon le taux de change pris en compte au moment du montage du dossier initial. Dans ce cas, les remboursements à venir seront réalisés en Euros. L’emprunteur qui perçoit ses revenus en CHF subira alors le taux de change sur chaque mensualité. D’autres éléments sont à prendre en compte comme : le montant des pénalités de remboursement anticipé sur le capital restant dû (sauf si le client frontalier a réussi à négocier ou obtenir la suppression de ces frais), le coût de la nouvelle garantie bancaire, le montant de l’assurance emprunteur du Prêt immobilier en devises ainsi que sa durée.

Une question ?

Posez votre question

Vos questions / Nos réponses

Rédaction CyberPrêt.com, le 27/11/17 à 10h47

Bonjour Emmanuelle 01350,
Vous pouvez envisager de renégocier le prêt en €uros afin d'avoir des mensualités plus cohérentes.

Emmanuelle 01350, le 25/11/17 à 20h54

Bonsoir,
Mon mari a été licencié de Suisse en juillet.Nous avons un prêt en devise depuis 7 ans.Là on lui propose un travail mais côté français.Les salaires n'étant pas les mêmes côté France,on a des mensualités bcp trop élevées!De plus à quoi ça sert d'avoir un prêt en devises alors que les revenus sont en France?
Merci beaucoup pour votre réponse!

Rédaction CyberPrêt.com, le 12/08/17 à 12h04

Bonjour hippolythe,
Il est en effet envisageable de racheter un prêt en devise CHF et de faire le nouveau prêt en euros. Il faut s'assurer que le montant à racheter ne soit pas supérieur à la valeur vénale du bien. Cela arrive parfois en fonction du taux de change pris au montage du dossier initial.
Les remboursements à venir seront alors en euros donc si vous êtes toujours payé en CHF vous subirez le change sur chaque mensualité.

hippolythe, le 12/08/17 à 11h25

j' ai un prêt en devise ,c'est trop lourd en remboursement,puis je le négocier et revenir à l'euro et augmenter la durée???quel perte?quela avantages?merci de votre réponse

lucky, le 11/06/15 à 12h14

je travaillais en suisse j'ai perdue mon emploie je suis contraint et forcé de vendre mon bien immobilier en devises chf que j'ai acheté 155000 euros le change chf est un désastre à l'heure actuel je dois à la banque à présent la somme de 170000 euros en attente de vos commentaires et éventuellement des décisions de tribunal

Votre prêt a besoin d'une garantie !

En plus de l'assurance, vous devrez choisir une garantie de prêt immobilier : hypothèque, cautions, tout pour vous y retrouver !

Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Composante essentielle d'un financement, l'assurance de prêt immobilier ne doit pas être négligée : on vous dit tout !

Une mensualité constante en lissant vos prêts

Vous avez plusieurs prêts de durées diverses ? Avec le lissage de prêt obtenez une mensualité constante sur toute la durée.

Fini le rachat de crédit, Vive le rachat d’assurances !

Avec des taux stables depuis quelques mois, la renégociation de crédit immobilier diminue de plus en plus. Heureusement pour les courtiers, s’ouvre un nouveau marché : le rachat d’assurances. Attendu depuis des années par les assureurs (sauf ceux de la bancassurance), la libéralisation du marché de l’assurance emprunteur est enfin légalement reconnue.

Lire la suite