1 propriétaire sur 2 rembourse un prêt immobilier

Malgré une situation économique incertaine, les français continuent de se lancer dans des projets immobiliers, tirant vers le haut le nombre de propriétaires. Trois raisons principales à cette tendance : des taux historiquement bas, les modifications apportées à la politique gouvernementale d’aide à l’immobilier et la confiance des français dans la pierre.

La Fédération Bancaire Française a dévoilé ses conclusions pour l’année 2010 : 30,5% des ménages remboursent un crédit immobilier. Ce chiffre, stable par rapport à 2009, est à rapprocher du taux de propriétaires en France qui se situe aux environs de 58% (chiffre donné par François Fillon en début d’année lors du lancement du PTZ Plus). Un propriétaire sur deux a donc un prêt immobilier en cours, pourcentage qui devrait continuer de croître. Les français investissent toujours dans l’immobilier (notamment pour leur résidence principale) et trois facteurs expliquent cette stabilité du marché du crédit immobilier.

En premier lieu, les taux de prêt immobilier ont été historiquement bas au cours de l’année 2010, particulièrement pendant le second semestre : les taux en novembre 2010 étaient de presque 2% inférieurs à ceux pratiqués en novembre 2008. Les particuliers ont donc saisi cette occasion inédite pour réaliser leurs projets, malgré un contexte économique morose.

En second lieu, les modifications apportées aux diverses politiques gouvernementales d’aide à l’immobilier ont également incité un certain nombre d’investisseurs à se lancer avant la fin de 2010. D’abord, le rabotage et le « verdissement » du dispositif Scellier à partir du 1er janvier 2011 ont poussé nombre d’investisseurs locatifs à réaliser leurs opérations en 2010, par crainte de voir leur rentabilité baisser. D’autre part, si le Prêt à Taux Zéro Plus s’ouvre à davantage d’acquéreurs, il n’est pas toujours plus avantageux que l’ancien système (prêt à taux zéro + crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt + Pass-Foncier). Ainsi, des acheteurs ont pu préférer ne pas attendre la mise en place du PTZ Plus le 1er janvier 2011.

Enfin, ces chiffres indiquent que la propriété immobilière est un investissement privilégié pour nombre de français. En effet, la pierre apparaît toujours comme un placement sans risque, passage obligé pour envisager l’avenir (et notamment la retraite) avec sérénité. Acheter de l’immobilier, c’est s’assurer une certaine rentabilité sans pour autant mettre en danger son capital. Le gouvernement entend encourager cette tendance naturelle, en particulier grâce au nouveau PTZ Plus.

Jeudi 27 Janvier 2011
© 2011 Source Cyberpret.com