Taux immobiliers historiquement bas : renégociez votre prêt

Crise de la dette en Europe du sud, croissance des marchés émergents moins bonne que prévue... Autant d’éléments qui viennent conforter la dette française qui trouve facilement preneur et retrouve même des taux d’intérêts historiquement bas !
Résultat, les taux de prêt immobilier suivent la même tendance et certains propriétaires peuvent avoir intérêt à renégocier leur crédit immobilier souscrit en 2011.

Vécue comme la perte d’un trésor national, la perte du triple A en janvier devait provoquer une vague de défiance parmi les investisseurs, conduisant l’Etat à payer beaucoup plus cher l’argent qu’il emprunte sur les marchés. Dans un article publié à l’époque, nous avancions toutefois que ce scénario n’avait rien d’inéluctable.

Il s’avère que paradoxalement, la crise de la dette européenne profite à la France, dont la dette est considérée comme beaucoup plus sûre que celles d’autres pays européens (Grèce, Espagne, Italie…). Ainsi, l’indice de référence du rendement de la dette française à 10 ans (OAT 10 ans) a atteint le 1er juin 2,32%, soit le niveau le plus bas de l’histoire de cette cotation. La France n’est d’ailleurs pas le seul pays à en profiter de cette conjoncture, puisque l’Allemagne et le Royaume-Uni empruntent à des taux encore plus bas (respectivement 1,3 et 1,6%).

Bonnes perspectives sur les taux de prêt immobilier

Les deux précédents planchers de l’OAT 10 ans remontent au 12 septembre 2011 (2,45%) et au 27 août 2010 (2,49%). Or c’est aux environs de ces dates que les taux de prêt immobilier en France ont été historiquement bas. C’est d’ailleurs bel et bien ce qui est en train de se produire, puisque les établissements prêteurs proposent des conditions de crédit immobilier exceptionnellement favorables (3,60% sur 20 ans pour les meilleurs dossiers).

De plus, la plupart des observateurs du marché boursier s’accordent à penser que les rendements de la dette française ne vont pas remonter à court terme. En conséquence, les emprunteurs pourront encore profiter d’excellentes offres de prêt immobilier dans les mois qui viennent, sans pour autant que l’on sache si cela durera au-delà de la rentrée.

Le bon moment pour renégocier son crédit ?

De telles informations sont de nature à intéresser des emprunteurs ayant mis en place leur crédit à des périodes pendant lesquelles les taux étaient plus élevés, notamment entre mars et septembre 2011 et qui pourraient être gagnants à faire un rachat de prêt immobilier.

A titre d’exemple, si un ménage a souscrit un prêt immobilier de 250 000€ en avril 2011, il a pu prétendre à un taux de 4,15% sur 20 ans, soit une mensualité de 1 535€. Aujourd’hui, le même dossier se verra proposer 3,60%, soit une mensualité de 1 512€ (indemnités de remboursement anticipé et frais de garantie inclus). Outre l’allègement des mensualités, cela permet surtout à l’emprunteur d’économiser 6 775€ sur les 225 mois de crédit restants.

Pour calculer les économies que vous pouvez réaliser si vous avez emprunté à une période où les taux étaient hauts, il vous suffit d’utiliser notre calculatrice de rachat de prêt immobilier, quelques clics suffisent. Et pour obtenir une proposition de renégociation de prêt personnalisée, remplissez notre simulateur de renégociation de prêt immobilier, vous serez recontacté par un conseiller financier spécialisé qui vous accompagnera dans toutes les étapes de votre renégociation.


© 2012 Source Cyberpret.com