Comment réussir son rachat de prêt immobilier

Pour une fois, les analystes sont unanimes, le plancher des taux de crédit immobilier est atteint. C’est donc le moment idéal pour faire un rachat de son prêt immobilier.
Cyberprêt.com vous propose une calculatrice de rachat de prêt immobilier et quelques bons conseils pour réussir cette opération...

3,45% sur 20 ans : c’est le taux que l’on peut espérer en novembre 2010 pour un prêt immobilier.
En janvier 2009, pour le même prêt immobilier le taux était de près de 5%. Pour un emprunt de 250 000€, un emprunteur aujourd’hui économise donc de près de 50 000€.
Les conditions actuelles d’emprunt sont historiquement favorables et l’on ne devrait pas revoir de sitôt de tels taux.

Les emprunteurs sont donc tentés de faire racheter leurs crédits immobiliers en cours, souscrits entre début 2007 et fin 2009, pour abaisser leurs mensualités ou raccourcir la durée de leurs prêts. Mais sachant qu’un rachat de crédit implique des pénalités de remboursement anticipé et des frais de garantie, comment savoir si cette opération est intéressante dans votre cas ? Cyberprêt.com met à votre disposition une calculatrice de rachat de prêt immobilier, afin de prendre en compte tous les paramètres nécessaires. Vous obtiendrez une vision claire de ce qu’un rachat de prêt immobilier peut vous apporter financièrement.

Il faut savoir qu’un rachat de prêt immobilier impliquera très certainement un changement de banque. En effet, la banque qui vous a prêté à l’origine a très peu de marge de renégociation a posteriori. Il faut donc savoir si un rachat est suffisamment intéressant pour justifier un tel changement.

Les prêts réglementés font quant à eux l’objet de règles particulières dans le cadre d’un rachat :

  • Si vous bénéficiez d’un PTZ (Prêt à Taux Zéro), il est évidemment plus intéressant de le conserver. Sachez qu’une banque ne peut pas refuser le rachat du prêt principal seul, sans le PTZ. Ainsi, la meilleure solution est de conserver votre PTZ à la banque d’origine, et de faire racheter votre prêt principal.
  • Si vous avez souscrit un Prêt Accession Sociale (PAS), vous ne pouvez pas le racheter par un autre PAS, mais seulement par un prêt conventionné. Ainsi, vous pourrez toujours prétendre aux aides au logement, mais plus au plafonnement des frais de dossier ni aux frais d’hypothèque réduits.

D’autre part, lors de cette opération de rachat de prêt, pensez à bien comparer le coût de votre assurance actuelle à celle que vous pourriez obtenir aujourd’hui. Grâce à la « loi Lagarde » qui favorise la délégation d’assurance, votre nouvelle assurance de prêt sera très probablement moins coûteuse que l’ancienne. Pour cela, faites une demande de devis d’assurance de prêt immobilier, pour être orientés vers l’assurance la plus économique et la plus adaptée à votre situation.

La conjoncture est donc favorable à un rachat de prêt immobilier. N’hésitez pas à contacter un courtier en crédit immobilier pour faire une simulation et mettre en place le rachat le plus intéressant pour vous.

Mardi 16 Novembre 2010
© 2010 Source Cyberpret.com