Pour l’ANIL 30% des emprunteurs peuvent bénéficier du PAS

L’Agence Nationale d’Information pour le Logement (ANIL) a publié ce 21 avril une étude réalisée auprès de 16 000 ménages au cours de l’année 2010 analysant les projets d'accession à la propriété. Celle-ci démontre que le Prêt Accession Sociale, pourtant avantageux dans certains cas, est de moins en moins proposé par les établissements bancaires.

Le PAS, un prêt avantageux ouvrant le droit aux APL

Le Prêt Accession Sociale, qui ouvre le droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL), a pour but d’aider les candidats ayant peu de revenus à accéder à la propriété. En effet, selon l’Anil, 53.6% des ménages ont moins de 10% d’apport personnel. Le PAS permet de financer jusqu’à 100% d’un projet immobilier tout en percevant les APL et en bénéficiant de frais de dossier et d’hypothèque réduits. Ces avantages facilitent donc l’accession à la propriété.

Selon les simulations des ADIL (Agences Départementales d’Information pour le Logement), en 2010, 29.2% des candidats à l’accession qui se sont présentés dans une de leurs agences auraient pu souscrire un PAS leur offrant une aide d’un montant moyen de 119 euros mensuel.

Par manque d’information, le PAS est en recul constant

Bien que le PAS soit avantageux, l’étude de l’Anil démontre que ce prêt connait un recul quasi-constant depuis 2002, la seule remontée ayant eu lieu en 2008 lors de l’augmentation temporaire des plafonds ressources. Malgré cela, aujourd’hui encore, près d’une personne sur trois pourrait souscrire ce type de prêt immobilier et trop nombreux sont ceux qui passent à coté par manque d’information.

Le PAS est en effet légèrement plus complexe qu’un prêt immobilier classique, puisqu’il nécessite de vérifier certaines informations et de faire réaliser un état des lieux par un professionnel agréé pour les bien de plus de 20 ans. Les prêteurs, employés des établissements bancaires, sont parfois eux-mêmes mal informés sur ce produit et de plus en plus généralistes, ainsi ils proposent bien souvent des prêts classiques à des personnes qui pourraient bénéficier du PAS.

L’importance de passer par un courtier en prêt immobilier

Se renseigner auprès de l’Anil ou passer par un courtier en prêt immobilier semble dans ce cas essentiel. En effet, ces spécialistes du crédit immobilier sauront s’adapter à votre situation afin de vous proposer le meilleur montage financier possible, aux conditions les plus avantageuses du moment.

Lundi 2 Mai 2011
© 2011 Source Pret-Accession-Sociale.com