Les OAT crèvent le plancher

Les Obligations Assimilables au Trésor qui servent de référence aux banques pour fixer le taux d’un prêt immobilier ont atteint 2.77%, du jamais vu…

Les OAT 10 ans à 2.77% et les OAT 20 ans à 3.34% : le coût de l’argent sur de longues durées n’a jamais été aussi faible, et ses répercutions depuis plusieurs mois ont permis les baisses consécutives des taux de prêt immobilier.

Les chiffres fournis par l’AFT (Agence France Trésor) sont sans équivoque. En une semaine, le TEC 10 a baissé au point d’afficher son plus bas niveau historique. Cette baisse affecte également les obligations à 20 ans (3.34%). A l’origine de ces chiffres, les mauvaises statistiques de l’économie américaine qui incitent les investisseurs à se tourner vers des placements européens qui restent plus sûrs malgré une certaine fragilité économique.

Les autres pays européens n’échappent pas à cette tendance, puisque le rendement des obligations d’état allemandes à 10 ans s’établit à 2.55% (3.12% à 20 ans). Les économies périphériques profitent aussi de la frilosité des investisseurs, puisque l’Espagne et la Grèce, pourtant fragiles, voient les rendements de leurs obligations se détendre, autour respectivement 4.1 et 10.1% à 10 ans.

Profiter de la conjoncture pour investir

Les particuliers ont tout intérêt à profiter de ces taux exceptionnellement bas pour renégocier leur crédit immobilier en cours ou réaliser leur projet immobilier. Dans ce cas, il faut savoir que certaines banques proposent des mécanismes de transfert du prêt immobilier d’un bien à un autre. Concrètement, cela permet à l’emprunteur qui désire changer de logement quelques années après son achat, de ne pas avoir à solder son crédit pour en contracter un autre. Il a la possibilité de transférer l’encours de son prêt sur le nouveau bien, en conservant le même taux d’intérêt avantageux. Un courtier en crédit immobilier est tout indiqué pour négocier facilement de telles conditions d’emprunt.

Mardi 10 Août 2010
© 2010 Source Cyberpret.com