Les taux de prêt immobilier vont-ils remonter ?

Les établissements bancaires ont profité des taux d’emprunt d’Etat (OAT 10 ans) très bas des dernières semaines pour proposer des taux de prêt immobilier fixes très avantageux et attirer de nouveaux clients. Toutefois, la hausse de l’OAT 10 ans au cours des derniers jours n’est pas de très bon augure pour l’évolution des taux de crédit immobilier.

Depuis le début de l’année 2012, l’OAT 10 ans a fortement baissé, de 3,40% le 6 janvier à 2,26% le 4 juin. Les banques françaises ont répercuté ces bons chiffres sur leurs taux de prêt immobilier, qui ont baissé régulièrement tout au long du premier semestre pour atteindre des niveaux inédits. Les candidats emprunteurs disposant d’un bon dossier peuvent à présent prétendre à un taux de 3,60% sur 20 ans, à comparer par exemple aux 4,15% qu’ils se seraient vu proposer en avril 2011. La situation est donc idéale pour effectuer son achat immobilier ou pour renégocier le taux de son crédit et réaliser d’importantes économies.
Mais cette période favorable va-t-elle durer encore longtemps ?

L’amorce d’une remontée des taux ?

Depuis une dizaine de jours, le taux de rendement des OAT 10 ans a connu une hausse significative : de 2,26% le 4 juin, il est passé à 2,74% le 14 juin. 10 jours de remontée régulière ne sont pas suffisants pour affirmer qu’une hausse sur le plus long terme s’amorce, mais c’est toutefois un signe à surveiller de près pour les candidats au crédit.

Nul ne peut dire si les banques suivront cette tendance à court ou moyen terme pour retrouver des taux plus « normaux » mais il est probable que les taux ayant atteint des planchers historiques ne baisseront pas davantage. L’emprunteur pour qui une renégociation de prêt immobilier est intéressante a tout intérêt à ne pas prendre de risque et à en profiter rapidement. Ce sera notamment le cas des ménages ayant emprunté au premier semestre 2011, qui ont encore un capital important à rembourser à un taux relativement élevé.

Pour savoir si une telle opération présente un intérêt pour vous, il vous suffit d’utiliser notre calculatrice de rachat de prêt immobilier. En tenant compte de l’écart de taux, des indemnités de remboursement anticipé et des frais de garantie, vous saurez en quelques clics combien vous pouvez économiser. S’il s’avère que le gain est significatif, il vous suffira de faire une simulation de renégociation de taux. Un conseiller financier sera alors à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos démarches.

De la même façon, si vous avez un projet immobilier, résidence principale, secondaire ou investissement locatif, il est probablement judicieux de profiter des très bonnes conditions actuelles en faisant une simulation de prêt immobilier rapidement. Vous obtiendrez immédiatement une réponse de principe chiffrée et profiterez des conseils d’un expert.


© 2012 Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Taux immobiliers historiquement bas : renégociez votre prêt

Taux immobiliers historiquement bas : renégociez votre prêt

Crise de la dette en Europe du sud, croissance des marchés émergents moins bonne que prévue... Autant d’éléments qui viennent conforter la dette française qui trouve facilement preneur et retrouve même des taux d’intérêts historiquement bas ! Résultat, les taux de prêt immobilier suivent la même tendance et certains propriétaires peuvent avoir intérêt à renégocier leur crédit immobilier souscrit en 2011.

Fini la hausse des loyers ?

Fini la hausse des loyers ?

La nouvelle ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires Cécile Duflot a annoncé travailler sur un projet de décret visant à empêcher les propriétaires d’augmenter les loyers à l’occasion d’une relocation. Un premier pas vers un plan plus large d’encadrement des loyers.

Cécile Duflot enterre la loi Scellier

Cécile Duflot enterre la loi Scellier

Cela avait été prévu par la Loi de Finances 2012 et a été confirmé par Cécile Duflot, ministre du Logement, à l’occasion d’une rencontre avec Didier Ridoret, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) : le fameux dispositif Scellier sera supprimé, au plus tard fin 2012. La ministre en a également profité pour tracer les premières grandes lignes d’un nouveau dispositif ayant vocation à se substituer au Scellier.

Augmenter son pouvoir d'achat immobilier grâce au prêt progressif

Augmenter son pouvoir d'achat immobilier grâce au prêt progressif

Les jeunes qui souhaitent acquérir un logement sont bien souvent limités dans leurs projets par des revenus encore modestes. Pourtant, ils ont bien souvent de bonnes perspectives d’évolution devant eux, et peuvent raisonnablement espérer une augmentation de leurs ressources à court ou moyen terme. C’est en pensant à eux que certaines banques proposent des prêts progressifs.