Coup de froid sur le Scellier

C’était attendu, le conseil des ministres vient de le confirmer : la réduction d’impôt Scellier passe de 22 à 14% pour les logements BBC. Pire, elle disparaît complètement pour les logements non-BBC ! Le Scellier à 22% vit ses derniers jours, si vous souhaitez en bénéficier, Cyberpret vous accompagne.

Valérie Pécresse, ministre du Budget, a présenté le 28 septembre en conseil des ministres le Projet de Loi de Finances pour 2012. Ce texte, dont l’austérité semble être le maître-mot, rabote sévèrement le dispositif Scellier.

Baisse pour les logements BBC

En premier lieu, pour l’achat d’un logement neuf BBC (Bâtiment Basse Consommation), la réduction d’impôt passe de 22 à 14% du prix d’achat du bien, à déduire de vos impôts sur une période de 9 ans. La Loi de Finances 2011 prévoyait déjà un passage de 22 à 18% en 2012. Le gouvernement a donc décidé d’amputer le dispositif de 20% supplémentaires.

Suppression pour les logements non-BBC

Seconde modification de taille : il n’est plus possible de bénéficier de la défiscalisation Scellier pour un logement non-BBC ! Jusqu’à présent, on évoquait plutôt une baisse, de 13% en 2011 à 8% en 2012. L’annonce de la suppression pure et simple de l’avantage Scellier pour les logements non-BBC a donc de quoi surprendre. Elle pourrait avoir une incidence non-négligeable sur le secteur de la construction.

Modification du plafond d’opération

Dernière réforme, le plafond d’opération ne sera plus unique, fixé à 300 000€, mais dépendra de la zone géographique du logement, tout comme pour le PTZ Plus. Cette répartition géographique n’a toutefois pas encore été précisée par le gouvernement.

Quelles conséquences ?

Les logements BBC représentent une minorité des investissements locatifs neufs et le passage de 22 à 14% va fortement altérer leur rentabilité, déjà grevée par le surcoût que représente ce type de construction.

Si vous avez l’intention d’investir dans l’immobilier locatif, il reste quelques semaines pour signer un contrat de réservation puisqu’il faudra signer l’acte authentique au plus tard le 31/12/2011.
Afin de vous aider à trouver ces biens, Cyberprêt.com a mis en place une demande de devis en ligne. Vous serez contacté par un spécialiste qui vous aidera à trouver un programme immobilier parfaitement adapté à vos choix parmi 1500 programmes de 50 promoteurs.

Mercredi 28 Septembre 2011
© 2011 Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Délégation d’assurance : 1 emprunteur sur 10 en a bénéficié en 2010

Délégation d’assurance : 1 emprunteur sur 10 en a bénéficié en 2010

La Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA) vient de publier ses chiffres sur l’assurance emprunteur pour l’année 2010. Ils confirment une certaine stabilité des taux d’assurance de prêt immobilier, mais surtout que la loi Lagarde de réforme de l’assurance emprunteur n’a pas encore montré tous les effets qu’on attendait d’elle.

Plus-values immo : faites le calcul !

Plus-values immo : faites le calcul !

L’annonce du plan gouvernemental de réduction des déficits le 24 août a suscité de vives réactions parmi les propriétaires de bien locatifs et secondaires. Devant la levée de boucliers générale, y compris parmi les députés de la majorité, le gouvernement a revu sa copie et son nouveau plan a finalement été adopté par les 2 chambres. En exclusivité, CyberPrêt.com vous propose un outil de calcul de votre imposition.

Taux d’emprunt immobilier : Pas de baisse

Taux d’emprunt immobilier : Pas de baisse

Suivant la tendance du taux de rendement de l’OAT 10 depuis avril 2011, la plupart des courtiers en crédit s’attendaient à une baisse des taux de prêt immobilier début septembre. Il n’en est rien, les banques ne semblant pas décidées à baisser leurs barèmes. D’après le magazine Challenges, cela représente une économie de 15 milliards d’euros pour les établissements prêteurs. Tentative d’explications...

Plus-values immobilières : des travaux pour rien ?

Plus-values immobilières : des travaux pour rien ?

Le récent plan d’austérité gouvernemental n’en finit pas de soulever réactions et débats au sein de la classe politique. La suppression de l’abattement sur les plus-values immobilières (hors résidence principale) représente à elle seule 2,2 milliards d’économies espérées par le gouvernement dès 2012. Sa mise en application suscite des controverses, notamment sur le mode de calcul de la plus-value.