Fin du CIF : le début du prêt accession sociale à la Banque Postale

La fin de l’octroi de prêts immobiliers par le Crédit Immobilier de France (CIF) a été une très mauvaise nouvelle pour les ménages modestes, qui voyaient disparaître une possibilité de financer leurs projets immobiliers. Il semble toutefois que la Banque Postale soit sur le point de prendre le relais du financement immobilier social.

La Banque Postale poursuit sa stratégie de conquête du marché du prêt immobilier et a annoncé dans un communiqué daté du 12 octobre le lancement d’une gamme de produits destinés au financement de l’accession sociale à la propriété. Une excellente nouvelle pour les emprunteurs modestes qui s’inquiétaient suite à la disparition du Crédit Immobilier de France.

Arrivée du PAS à la Banque Postale

A ce jour le PAS (Prêt Accession Sociale) n’est pas proposé par la Banque Postale, ce qui est surprenant étant donné que cet établissement est aussi positionné sur une clientèle modeste. Les choses devraient donc bientôt changer et la Banque Postale voit dans la fin du CIF une opportunité pour récupérer les salariés qui ont ce savoir-faire.

Qu’est-ce que le Prêt Accession sociale ?

Il s’agit d’un prêt conventionné réglementé, accordé sous conditions de ressources. Il donne droit à divers avantages :

  • La possibilité de percevoir l’APL,
  • Des frais de garantie réduits,
  • Dans certains cas une exonération de taxe foncière et/ou de taxe locale d’équipement.

La Banque Postale entend proposer ce produit à un large public : « Cette offre, mise en marché dans les prochaines semaines par La Banque Postale, sera proposée par les Conseillers Spécialisés en Immobilier en bureaux de Poste, sur l’ensemble du territoire français, au plus tard à la fin du premier trimestre 2013. »

Une offre de PSLA

Le Prêt Social de Location-Accession est un outil de financement mis en place en collaboration avec les organismes de logement social. Son principe est le suivant : la banque accorde à l’organisme de logement social un prêt pour le financement d’un logement qui sera occupé par un locataire aspirant à en devenir le propriétaire. Au bout de la phase locative, lorsqu’il a fait la preuve de sa capacité à payer son loyer régulièrement, le locataire peut lever l’option sur le logement. Le prêt lui est alors transféré et il devient propriétaire du logement. Il ne paie alors plus de loyer mais une mensualité de prêt immobilier du même montant.

La Banque Postale annonce donc qu’elle « travaille avec les acteurs du logement social afin de proposer des solutions d'acquisition adaptées aux clients les plus modestes ». Cela passe par le PSLA dans un premier temps, mais aussi « au-delà de cette offre, La Banque Postale et les acteurs du monde HLM travaillent à des innovations portant sur des produits d'acquisition pour les clientèles les plus modestes. »

Espoir pour certains salariés du CIF

Enfin, et c’est une bonne nouvelle sur le front de l’emploi, la Banque Postale semble vouloir s’appuyer sur l’expertise d’anciens employés du CIF dont le PAS et le PSLA faisaient partie des spécialités : « dans le cadre de sa politique de recrutements externes destinée à accompagner le développement de ses activités, La Banque Postale donnera une priorité aux collaborateurs du Crédit Immobilier de France, sur des profils et des compétences correspondant à ses besoins. »

Quoiqu’il en soit, CyberPrêt.com est déjà en mesure de vous proposer des plans de financement incluant un prêt PAS. En faisant une simulation de prêt immobilier en ligne, vous obtiendrez une réponse de principe immédiate, incluant mêmes les éventuelles APL auxquelles vous avez droit. Ce faisant, vous aurez également à votre disposition un spécialiste du financement immobilier qui vous accompagnera dans toutes les étapes de votre projet.


© 2012 Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Le Scellier est mort, vive le Duflot !

Le Scellier est mort, vive le Duflot !

A la fin de l’année 2012, le dispositif Scellier sera définitivement arrêté comme prévu par la loi de finance votée en 2011 et confirmée en mai 2012 par Mme Duflot. Après avoir essuyé les plus vives critiques de l’actuelle majorité : inefficace, extrêmement coûteux, etc. Il sera pourtant remplacé par un nouveau dispositif assez proche, à quelques nuances près.

Crédit d’impôt et rachat de prêt : est-ce possible ?

Crédit d’impôt et rachat de prêt : est-ce possible ?

Les taux de prêt immobilier sont à leur plus bas historique et les demandes de rachat de prêt immobilier affluent lorsqu’ils ont été souscrits à une période pendant laquelle les taux étaient beaucoup plus élevés. Or jusqu’au 31 décembre 2010, nombre d’acquéreurs ont bénéficié du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt. Peuvent-ils en conserver l’avantage s’ils décident de faire racheter leur prêt immobilier ?

Crédit Immobilier de France : La fin d’une banque

Crédit Immobilier de France : La fin d’une banque

Depuis que ses administrateurs ont refusé de valider les comptes de 2011, le Crédit Immobilier de France traverse d’importantes difficultés. En cause, le modèle économique de cet établissement qui inquiète quelque peu les marchés. Résultat, l’Etat doit lui apporter sa garantie pour lui éviter la faillite et selon les directives de Bruxelles, la banque est à présent incapable d’émettre de nouveaux prêts immobiliers.

Crédit immobilier : le retour des emprunteurs !

Crédit immobilier : le retour des emprunteurs !

Après un début d’année difficile qui a vu le volume des prêts immobiliers accordés chuter fortement, le marché semble se réorienter à la hausse au cours de cet été. Un signe que les investisseurs commencent à abandonner l’attitude attentiste qui a été la leur depuis plusieurs mois.