Les caisses de retraite

Votre caisse de retraite peut vous aider à devenir propriétaire !

De nombreuses caisses de retraite proposent à leurs adhérents des prêts immobiliers complémentaires. Si vous êtes affilié à une caisse de retraite, vous pouvez donc bénéficier de prêt bonifié pour l'acquisition de votre résidence principale. Un prêt bonifié est un prêt complémentaire à votre financement principal, d'un montant restreint il ne suffira pas à lui seul à l'acquisition d'un logement. Mais les avantages financiers de tels prêts (taux préférentiel, charges allégées...) permettent de diminuer le coût du financement de son projet immobilier.

La plupart du temps, le prêt bonifié des caisses de retraite est réservé à l'achat d'une résidence principale et son montant excède rarement les 15 000€ prêtés sur 15 ans.

Les conditions d'octroi de ces prêts immobiliers (montant, durée, taux, conditions de ressources...) dépendent de chaque caisse, c'est pourquoi vous devez directement vous adresser à elles.

Surtout n'oubliez pas que ces mêmes caisses de retraite peuvent vous accorder un prêt travaux à des conditions avantageuses si vous devez effectuer des travaux dans votre résidence principale : travaux d'adaptation (élargissement de portes, pose de barres d'appui...), de rénovation ou d'équipement (plomberie, sanitaires, chauffage, isolation thermique et phonique...).

Bénéficiez du prêt 1 % employeur

Votre entreprise peut vous permettre de profiter d'un prêt employeur à des conditions extrêmement intéressantes.

Profitez du Prêt accession Sociale

Accessible sous conditions de revenus, le PAS (Prêt Accession Sociale) permet de bénéficier de l'APL et de frais réduits.

Emprunter à taux zéro, c'est possible !

Bien sûr, il s'agit du fameux prêt à Taux Zéro, aidé par l’État. Montant, durée, type de projet, éligibilité : on vous dit tout !

Donald fait-il monter les taux ?

Après les élections présidentielles aux Etats Unis, leurs taux d’emprunt à 10 ans ainsi que ceux de l’Etat français (OAT) ont augmenté de quasiment 0.40%. Il est aussi à noter que les taux d'usure (taux maximum autorisé pour un emprunt immobilier) ont été revus nettement à la hausse par les autorités financières et passent de 2.71% sur le troisième trimestre à 3.61% sur le dernier trimestre 2016. Par conséquent, ces différents indicateurs nous laissent entrevoir le spectre d’une future hausse des taux.

Lire la suite