Changer de banque : démarches simplifiées au 1er Novembre

Lors de la souscription d'un prêt immobilier, la plupart des banques demandent une ouverture de compte et une domiciliation des revenus des emprunteurs.
Depuis le 1er novembre 2009, les banques se sont engagées à faciliter ce changement.

Seuls 5% des français ont changé de banque depuis 1 an

Selon une étude de l'Ifop, Seulement 5% des français ont changé de banque au cours de l'année passée alors qu'ils sont 12% à vouloir le faire selon un sondage Ipsos.
La plupart des usagers de banques ne souhaitent pas en changer car bien souvent ils ne voient pas ce que leur apporterait un changement sachant que les tarifications d'un établissement à une autre ne sont pas faciles à comparer, le service apporté dépend plus de la qualité du conseiller que de l'enseigne bancaire et les démarches administratives occasionnées à ce moment ont tendance à les en dissuader.
Dans la grande majorité des cas, le changement de banque se fait lors d'un déménagement ou de la souscription d'un prêt immobilier.

Pourquoi domicilier son salaire pour un crédit immobilier ?

Toutes les grandes banques françaises ayant un réseau d'agences demandent lors de la souscription d'un prêt immobilier que les emprunteurs ouvrent un compte et y domicilient leurs revenus.
C'est pour les banques le meilleur moment pour capter une clientèle prête à changer de banque pour économiser plusieurs milliers d'euros sur le coût de leur prêt immobilier et qui auront un compte pendant au moins toutes les années que durera ce prêt.

C'est également en contrepartie de cette domiciliation des revenus que les banques font des efforts sur les marges de leurs prêts qui quoi qu'on en dise sont assez faibles sur les taux fixes (OAT 10 ans autour de 3.60% et prêt immobilier moyen sur 20 ans à 4.05%) par rapport aux autres pays européens.

Les nouvelles mesures

Depuis 2005 les fermetures de comptes sont devenues gratuites. Depuis le 1er Novembre 2009, les banques se sont engagées à s'occuper lors d'une ouverture ce compte à faciliter la récupération des opérations récurrentes sur les comptes (virements, prélèvements, etc.) sous 5 jours et la fermeture de compte sous un délai de 10 jours à partir de la demande du client. D'autres mesures doivent être mises en place comme de faciliter l'affichage des tarifs dans les agences et les délais des virements.

Il faudra probablement attendre quelques mois pour voir si ces mesures changeront la mobilité des clients d'une banque à une autre. Aucun engagement pris n'est validé par une loi, ce sera donc au bon vouloir de chaque banque de mettre en application des offres qui existent déjà dans certains réseaux bancaires.
Il faudra voir les tarifs pratiqués lors de l'opération de rapatriement des virements et des prélèvements, il faudra voir aussi comment se passeront les transferts des comptes d'épargne (Pel, Pea, Codevi, etc.) dont ceux qui ont récemment voulu transférer leur Livret A vers leur banque ont pu apprécier l'efficacité.

Mardi 3 Novembre 2009
© Source Cyberpret.com

Dernières actualités

Prêt immobilier et assurance emprunteur : un mariage forcé

Prêt immobilier et assurance emprunteur : un mariage forcé

L'Autorité de la Concurrence a été sollicité par UFC-Que choisir en 2008 constatant qu'en matière de prêt immobilier la concurrence est faussée sur le choix de l'assurance de prêt immobilier.

La déduction des intérêts d'emprunt immobilier en 2010

La déduction des intérêts d'emprunt immobilier en 2010

Mises en place par Nicolas Sarkozy au lendemain de son élection, les conditions pour la déduction des intérêts de prêt immobilier pour la résidence principale ont été revues dans le projet de loi de finance 2010.

Assurance de prêt immobilier : les juges autorisent UFC à parler de "hold-up"

Assurance de prêt immobilier : les juges autorisent UFC à parler de hold-up

Après une relative stagnation des prix de l’immobilier en 2008 (-3%), les notaires révèlent les chiffres du 2e trimestre 2009 indiquant que sur les 12 derniers mois la baisse des prix de l’immobilier ancien en France a atteint 9,3%. La baisse des prix est répartie sur tout le territoire, à de rares exceptions locales. La baisse concerne tous les types de biens et plus les maisons (-10,2%) que les appartements (-8,4%).

Prix immobilier : 2009, l’année de la baisse

Prix immobilier : 2009, l’année de la baisse

Depuis 1 an, les taux de prêt immobilier sont passés d’environ 5% à 4% pour les taux fixes. Cette baisse des taux permet d’emprunter 9% de plus à mensualité égale sur 20 ans. Que ce soit un crédit immobilier à taux fixe ou variable, le coût d’un prêt immobilier est au plus bas, cela favorise donc l’achat.