Fini le rachat de crédit, Vive le rachat d’assurances !


Avec des taux stables depuis quelques mois, la renégociation de crédit immobilier diminue de plus en plus. Heureusement pour les courtiers, s’ouvre un nouveau marché : le rachat d’assurances. Attendu depuis des années par les assureurs (sauf ceux de la bancassurance), la libéralisation du marché de l’assurance emprunteur est enfin légalement reconnue.

Possibilité de changer de contrat à date anniversaire

Après bien des péripéties, l’amendement Bourquin adopté le 21 février 2017 (et qui devait entrer en vigueur le 1 janvier 2018) a été validé par le conseil constitutionnel le 12 janvier 2018. Il est donc possible pour toutes les personnes ayant souscrit un crédit immobilier ces dernières années de changer de contrat à date anniversaire.

Comment résilier son assurance emprunteur ?

Une fois le nouveau contrat d’assurance choisi (avec des garanties équivalentes à votre contrat actuel), il convient d’envoyer, deux mois avant la date d’anniversaire du crédit immobilier, une lettre recommandée avec avis de réception à la banque qui a mis en place le prêt immobilier (de préférence au siège social). La banque dispose d’un délai de 10 jours pour répondre favorablement ou pas à cette demande.

La loi Hamon toujours valide

En plus de cette possibilité de résiliation annuelle, il est également possible de changer d’assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent sa mise en place.

Quid des garanties ?

Il n’y a pas vraiment de craintes à être moins bien couvert lors d’un changement d’assurance car le bénéficiaire est la banque qui a mis en place le prêt immobilier. Elle n’acceptera donc pas un contrat qui vous couvre moins bien. Compte tenu de la difficulté parfois à comparer les garanties entre deux contrats, c’est même au contraire souvent un prétexte qu’utilisent les banques pour refuser un changement de contrat.

En conclusion, le marché de l’assurance de prêt immobilier est devenu beaucoup plus compétitif ces 2 dernières années avec l’arrivée de nouveaux assureurs qui ont permis de baisser les tarifs grâce notamment à la digitalisation et en offrant, malgré ces baisses de taux, de meilleures garanties, nous recommandons fortement à toutes les personnes ayant un crédit immobilier en cours de comparer leur contrat actuel avec ce qui est offert aujourd’hui sur le marché. Il y a fort à parier que ces personnes ont fort à gagner.

Sur notre site, vous pouvez comparer 15 compagnies d’assurances en faisant une simulation d’assurance de prêt.


© 2018 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Dès 2018, les ménages modestes seront privés de l’APL accession

Dès 2018, les ménages modestes seront privés de l’APL accession

Ce coup dur pour les primo-accédants est passé quasiment inaperçu… Le projet de loi de Finances 2018 prévoit de mettre fin à l’APL accession, un dispositif encore peu connu mais qui a fait ses preuves. Fin 2014, le gouvernement Hollande avait déjà envisagé de supprimer cette aide mais a finalement renoncé en raison des conséquences potentielles. En effet, la suppression de l’APL accession pourrait exclure de nombreux emprunteurs modestes du marché immobilier, les obligeants ainsi à rester locataires.

PTZ et Pinel : des dispositifs prolongés mais recentrés

PTZ et Pinel : des dispositifs prolongés mais recentrés

Le ministère de la Cohésion des territoires a récemment confirmé la prolongation pour 4 ans des dispositifs PTZ et Pinel sous de nouvelles conditions territoriales. Ces deux aides publiques vont être « prolongées pour quatre ans » mais « mieux ciblées », a annoncé Julien Denormandie, le secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, le 20 septembre dernier. Leur champ d’application géographique sera plus limité que dans leur version actuelle qui prendra fin le 31 décembre prochain. Elles ne seront éligibles que sur une partie du territoire français...

Immobilier : des taux de crédit stabilisés

Immobilier : des taux de crédit stabilisés

Après une légère baisse, les taux des prêts immobiliers se sont stabilisés à 1,55 % en moyenne au mois de juillet, selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Cette tendance devrait se poursuivre durant les prochains mois, selon les spécialistes. Les conditions d’emprunt restent donc toujours favorables pour les acquéreurs. L’Observatoire Crédit Logement / CSA note que les taux des crédits du secteur concurrentiel sont restés stables à 1,55 % en juillet 2017, contre 1,56 % en juin dernier. Ils ont atteint 1,65 % pour l’accession dans le neuf et 1,58 % dans l’ancien.

la domiciliation des revenus bientôt encadrée

la domiciliation des revenus bientôt encadrée

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a présenté ce 3 juin 2017 une nouvelle ordonnance limitant la domiciliation des revenus à 10 ans dans les contrats de prêt immobilier. Cette dernière vise à faciliter la mobilité bancaire, un thème cher à Emmanuel Macron. A partir du 1er janvier 2018, les banques ne pourront plus imposer aux emprunteurs de domicilier leurs salaires pendant plus de 10 ans. Via cette mesure, le nouveau ministre de l’Economie entend bien renforcer « l’information » des consommateurs et intensifier « la concurrence entre les établissements bancaires ».

Choisissez vous-même votre assurance de prêt !

Une assurance emprunteur, ça peut coûter cher ! Alors comparez les offres du marché et faîtes une délégation d'assurance.

Les assurances décès/invalidité

Systématiquement exigées par les banques, les assurances décès, invalidité et incapacité sont à étudier avec attention.

Pourquoi pas une assurance chômage ?

Pas toujours facile à mettre place et souvent chère, l'assurance perte d'emploi peut toutefois être une option très pertinente.

Fini le rachat de crédit, Vive le rachat d’assurances !

Avec des taux stables depuis quelques mois, la renégociation de crédit immobilier diminue de plus en plus. Heureusement pour les courtiers, s’ouvre un nouveau marché : le rachat d’assurances. Attendu depuis des années par les assureurs (sauf ceux de la bancassurance), la libéralisation du marché de l’assurance emprunteur est enfin légalement reconnue.

Lire la suite