Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?


A l’heure où l’on trouve des prêts immobiliers à des taux autour de 1%, soit bien inférieurs à l’inflation (2.2% sur les 12 derniers mois) et aux taux de rendements de certains placements, on peut se poser la question de savoir s’il vaut mieux conserver son épargne ou l’utiliser comme apport personnel.

Cela dépend de votre profil d’épargnant

Si vous avez eu la chance (ou le flair) de souscrire un PEL il y a quelques années (jusqu’en 2016, ils rapportaient au moins 2%) ou d’avoir une bonne assurance -vie (le rendement du contrat AFER en fonds euros en 2017 a été de 2.40%), il y a tout intérêt à conserver un maximum d’épargne pour emprunter à taux fixe sur de longues durées.

Cet argument est d’autant plus valable que d’après la BCE les taux devraient remonter durablement à partir de l’été 2019 et forcément les rendements des contrats d’épargne devraient être plus rémunérateurs à l’avenir.

En revanche, si vous laissez votre argent dormir sur votre compte courant ou des placements de type Livret A alors, il vaut mieux utiliser vos économies comme apport personnel.

Peut-on éviter de mettre de l’apport ?

Il est tout à fait possible d’emprunter sans apport, toutefois, pour une résidence principale nous vous conseillons d’apporter au moins les frais de notaires ce qui permet d’obtenir un meilleur taux pour votre prêt immobilier.

Concernant l’investissement locatif, la plupart des investisseurs empruntent la totalité de l’opération.

Pour le reste, cela dépend de votre capacité d’emprunt. Il n’y a pas de règles en la matière mais les banquiers permettront un endettement plus élevé s’ils constatent que vous avez des bonnes habitudes d’épargne.

En conclusion, chaque cas est unique et il n’y a pas de réponse universelle, rappelez-vous tout de même que vous avez la possibilité de rembourser par anticipation une partie de votre prêt immobilier à tout moment ou au contraire de transférer le capital restant dû vers un nouvel achat immobilier

Par Christophe PROBST

© 2018 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Peut-on emprunter sans assurance ?

Peut-on emprunter sans assurance ?

S’assurer lorsque l’on souscrit un prêt immobilier n'est pas obligatoire bien que la majeure partie des banques l’exige. Pourtant dans certains cas, il est possible de s’en passer...En cas de refus ou de majoration, les compagnies d’assurance refusent d’assurer certains emprunteurs en fonction de leur profil : âge, problèmes de santé actuels ou passés, activités à risques (sports à risques, manipulation de produits dangereux…), etc. La non-obtention du niveau de couverture demandé par la banque peut compliquer ou rendre impossible la finalisation du projet d’achat.

Le gouvernement aime-t-il l'immobilier ?

Le gouvernement aime-t-il l'immobilier ?

Au vu des différentes annonces et modifications au sujet des questions immobilières, une question se pose : le gouvernement aime-t-il l'immobilier ? Si nous devions reprendre les modifications entreprises par celui-ci, le bilan semble plutôt lourd pour l'immobilier. La taxation sur la fortune immobilière n'est plus concentrée que sur l'immobilier et exempte notamment les produits financiers de cet impôt. Chaque année, des dizaines de milliers de ménages modestes ne pourront plus accéder à la propriété. L'APL (aide personnalisée au logement) accession, qui octroyait...

Fini le rachat de crédit, Vive le rachat d’assurances !

Fini le rachat de crédit, Vive le rachat d’assurances !

Avec des taux stables depuis quelques mois, la renégociation de crédit immobilier diminue de plus en plus. Heureusement pour les courtiers, s’ouvre un nouveau marché : le rachat d’assurances. Attendu depuis des années par les assureurs (sauf ceux de la bancassurance), la libéralisation du marché de l’assurance emprunteur est enfin légalement reconnue. Possibilité de changer de contrat à date anniversaire Après bien des péripéties, l’amendement Bourquin adopté le 21 février 2017...

Dès 2018, les ménages modestes seront privés de l’APL accession

Dès 2018, les ménages modestes seront privés de l’APL accession

Ce coup dur pour les primo-accédants est passé quasiment inaperçu… Le projet de loi de Finances 2018 prévoit de mettre fin à l’APL accession, un dispositif encore peu connu mais qui a fait ses preuves. Fin 2014, le gouvernement Hollande avait déjà envisagé de supprimer cette aide mais a finalement renoncé en raison des conséquences potentielles. En effet, la suppression de l’APL accession pourrait exclure de nombreux emprunteurs modestes du marché immobilier, les obligeants ainsi à rester locataires.

Notre guide

Choisissez vous-même votre assurance de prêt !

Une assurance emprunteur, ça peut coûter cher ! Alors comparez les offres du marché et faîtes une délégation d'assurance.

Les assurances décès/invalidité

Systématiquement exigées par les banques, les assurances décès, invalidité et incapacité sont à étudier avec attention.

Pourquoi pas une assurance chômage ?

Pas toujours facile à mettre place et souvent chère, l'assurance perte d'emploi peut toutefois être une option très pertinente.

L'actualité

Faut-il utiliser son épargne comme apport personnel ?

A l’heure où l’on trouve des prêts immobiliers à des taux autour de 1%, soit bien inférieurs à l’inflation (2.2% sur les 12 derniers mois) et aux taux de rendements de certains placements, on peut se poser la question de savoir s’il vaut mieux conserver son épargne ou l’utiliser comme apport personnel...

Lire la suite

Mon devis en ligne
sans engagement