Ne négligez pas l’assurance perte d’emploi !

Parmi tous les contrats d’assurances proposés aux emprunteurs, il en est un qui est souvent oublié et qui a mauvaise réputation, c’est l’assurance perte d’emploi !
Les contrats d’assurance chômage souscrits en complément des assurances de prêt (qui couvrent les risques de santé) sont souvent chers et avec des conditions d’indemnisation limitées.
Enfin ça, c’était avant... ce que vous allez lire.

A qui s’adresse l’assurance perte d’emploi ?

De nombreuses personnes ont intérêt à souscrire l’assurance perte d’emploi, c’est surtout le cas des personnes qui peuvent mettre un temps assez long à retrouver un emploi. C’est pourquoi nous recommandons particulièrement de se protéger aux cadres de plus de 50 ans, aux personnes qui ont un métier très spécialisé ou encore à ceux qui vivent dans des régions qui connaissent une forte augmentation du chômage due à des fermetures d’usines par exemple.

Bien évidemment, il faut être salarié en CDI car cette assurance ne peut se mettre en place que si vous êtes licencié de votre entreprise et que vous bénéficiez des Assedic.

Des points à surveiller

Les 3 principaux critères pour choisir son contrat sont :

  • Le délai de carence : c’est la période qui démarre à l’adhésion et pendant laquelle vous ne serez pas couvert en cas de sinistre
  • Le délai de franchise : au moment du sinistre, c’est le délai pendant lequel vous ne serez pas indemnisé
  • La durée d’indemnisation : celle-ci est au maximum de 24 mois

Des contrats souples

Nous avons sélectionné 2 contrats de compagnies d’assurances spécialisées : la Mutuelle Nationale des Constructeurs Accédants Propriété et l’Union Générale Interprofessionnelle.

Ce sont les contrats qui nous semblent d’un meilleur rapport qualité / prix et qui offrent l’avantage de ne pas obliger à prendre l’assurance Décès/Invalidité/Incapacité de travail dans la même compagnie. Vous avez donc le choix de prendre l’assurance de prêt de la banque ou de faire une délégation d'assurance et de souscrire de manière isolée ce contrat perte d’emploi.
Vous pouvez également résilier cette assurance en cours de prêt si votre situation professionnelle ne le justifie plus, vous pouvez également y souscrire si votre prêt immobilier a moins de 3 ans.

Pour connaitre les tarifs, il vous suffit de vous rendre sur notre comparateur d’assurance perte d’emploi.

Par Philippe Amiel

© 2015 Source CyberPrêt.com

Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Composante essentielle d'un financement, l'assurance de prêt immobilier ne doit pas être négligée : on vous dit tout !

Choisissez vous-même votre assurance de prêt !

Une assurance emprunteur, ça peut coûter cher ! Alors comparez les offres du marché et faîtes une délégation d'assurance.

Coup d’œil sur les taux de prêt immobilier

Retrouver les taux de prêt immobilier fixes ou variables de nos partenaires bancaires, de 7 à 30 ans, région par région.

Donald fait-il monter les taux ?

Après les élections présidentielles aux Etats Unis, leurs taux d’emprunt à 10 ans ainsi que ceux de l’Etat français (OAT) ont augmenté de quasiment 0.40%. Il est aussi à noter que les taux d'usure (taux maximum autorisé pour un emprunt immobilier) ont été revus nettement à la hausse par les autorités financières et passent de 2.71% sur le troisième trimestre à 3.61% sur le dernier trimestre 2016. Par conséquent, ces différents indicateurs nous laissent entrevoir le spectre d’une future hausse des taux.

Lire la suite