Renégocier son prêt immobilier : il n’est pas trop tard !

Après une demande importante de renégociations de prêt immobilier au premier semestre 2013 suite à la forte médiatisation par la presse des taux de prêt historiquement bas, la demande s’est tarie. Pourtant, d’après les chiffres dont nous disposons, près d’un emprunteur sur deux aurait encore intérêt à renégocier son crédit immobilier.
Bonne nouvelle, c’est encore possible dans d’excellentes conditions !

Du fait de taux particulièrement bas, un grand nombre d’emprunteurs ont renégocié leurs crédits immobiliers au cours du premier semestre 2013. Ces opérations ont même représenté plus de la moitié de l’activité de cette période pour certains courtiers en prêt immobilier (dont CyberPrêt.com).

C’est ainsi que nous avons pu faire économiser des dizaines de milliers d’euros à certains de nos clients, en négociant pour eux les taux les plus bas. Par ailleurs, renégocier son prêt immobilier est aussi l’occasion de faire une délégation d’assurance : en choisissant le contrat d’un assureur spécialisé plutôt que l’assurance de la banque, il est possible d’augmenter encore le gain réalisé lors de son rachat de prêt.

Les taux n’ont que très peu remonté : profitez-en !

A la rentrée 2013, du fait d’une légère remontée des taux et d’une moindre médiatisation, la demande de renégociations s’est fortement ralentie.

Pourtant, en comparant le nombre de crédits souscrits à des périodes plutôt défavorables en terme de taux (grosso modo de 2008 à 2012 excepté 2010) et les chiffres dont nous disposons du nombre de renégociations effectuées en 2013, on s’aperçoit qu’environ la moitié des emprunteurs susceptibles de renégocier le taux de leur prêt ne l’ont pas fait.

C’est pourquoi, si vous remboursez encore un crédit souscrit à une période de taux très hauts, une renégociation est sûrement encore possible et profitable. Par exemple, si vous avez acheté fin 2011 ou début 2012, le taux de votre prêt est probablement plus élevé qu’aujourd’hui.

Un exemple chiffré

En janvier 2012, un emprunteur disposant d’un bon dossier (apport personnel conséquent, revenus stables et confortables) a pu emprunter 200 000€ sur 20 ans au taux de 4,05%. Sa mensualité est donc de 1 217€, pour un coût total de crédit de 92 138€.

Il lui reste donc 185 881€ à rembourser, sur une durée de 17 ans et 11 mois. Par ailleurs, s’il décide de renégocier, il devra s’acquitter de 3 764€ de pénalités de remboursement anticipé, et de nouveau frais de caution (2 276€ s’il s’agit par exemple d’une caution Crédit Logement). Au total, il doit donc refinancer 191 921€.

Puisque son profil est toujours excellent, il peut espérer obtenir un taux de 3% sur la durée restante. Sa nouvelle mensualité sera donc de 1 155€ : son pouvoir d’achat mensuel augmente de 62€, soit une économie totale de plus de 13 000€ !

Mieux, il peut également décider de conserver la même mensualité, en raccourcissant son prêt. Par exemple, il peut passer de 17 ans et 11 mois à seulement 16 ans de remboursement, à un taux de 2,70%. Il remboursera des mensualités de 1 232€ (à peine plus qu’avant la renégociation), mais la réduction du taux et de la durée du prêt lui assurera une économie totale de plus de 25 000€ !

Comment savoir si vous avez intérêt à renégocier votre prêt ?

Tout d’abord vous pouvez faire une simulation sur notre calculatrice de rachat de prêt qui vous donnera une première évaluation. En suite, il vous suffit de faire une demande sur notre site et un conseiller spécialisé vous indiquera en quelques minutes par téléphone le gain que vous pouvez réaliser en renégociant votre crédit immobilier.


© 2013 Source CyberPrêt.com