Frais de notaire : on y voit enfin plus clair !

Il aura fallu patienter jusqu’au mois de mars pour connaître la décision de la majorité des conseils généraux concernant l’augmentation (ou non !) des frais de notaire dans chaque département. En effet, ce point a dans la plupart des cas été au cœur du débat sur le budget 2014 des départements, et souvent à l’origine du report du vote de celui-ci.

Toutefois, à l’heure où nous écrivons ces lignes, la situation est claire pour 88 des 96 départements de France métropolitaine : 77 d’entre eux ont augmenté les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) le 1er mars ou vont le faire le 1er avril, et seulement 11 maintiennent l’ancien taux :

  • Bouches-du-Rhône (13)
  • Côte-d’Or (21)
  • Indre (36)
  • Isère (38)
  • Loire-Atlantique (44)
  • Mayenne (53)
  • Morbihan (56)
  • Paris (75)
  • Yvelines (78)
  • Vienne (86)
  • Val-d'Oise (95)

Et encore compte-t-on parmi ces 11 départements les Bouches-du-Rhône, qui ont décidé de ne pas se prononcer dans l’immédiat, reportant de facto une éventuelle hausse au 1er janvier 2015. Un répit de courte durée pour les futurs acquéreurs.

En ce qui concerne les 8 départements pour lesquels nous n’avons pas de certitude, dans la plupart des cas le budget n’a pas encore été voté : une éventuelle hausse ne pourra donc pas intervenir avant le 1er mai 2014. Quoiqu’il en soit et d’après nos informations, la plupart d’entre eux devraient opter pour une hausse des droits de mutation d’ici le mois de juin.

La seule calculatrice à jour du net !

Pour vous aider à vous y retrouver dans ce contexte ô combien nébuleux, nous avons adapté l’ensemble de nos outils à ces nouvelles contraintes. En effet, le surcoût lié à l’augmentation des frais de notaire atteint plus de 1 000€ pour une acquisition de 150 000€. De quoi changer significativement un plan de financement, d’autant plus que de nombreux établissements prêteurs demande un apport personnel au moins équivalent aux frais de notaire.

Tout d’abord notre calculatrice de frais de notaire est la seule disponible en ligne qui vous donne un montant dépendant du département dans lequel l’acquisition est réalisée.

Comme expliqué plus haut, nous avons encore des doutes pour 8 départements. Nous mettrons bien sûr cette calculatrice à jour dès que nous en saurons plus, et en attendant nous retenons l’hypothèse la moins favorable, afin de vous éviter plus tard d’éventuelles mauvaises surprises...

Mais ce n’est pas tout : ces modifications ont aussi été intégrées à d’autres outils. Sont notamment concernées notre calculatrice de capacité d’emprunt, et surtout notre simulateur de prêt immobilier. Celui-ci vous donne à présent une proposition de financement chiffrée, tenant compte des nouveaux droits de mutation par département.


© 2014 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Frais de notaire : hausse (presque) générale

Frais de notaire : hausse (presque) générale

Il aura fallu patienter jusqu’au mois de mars pour connaître la décision de la majorité des conseils généraux concernant l’augmentation (ou non !) des frais de notaire dans chaque département. En effet, ce point a dans la plupart des cas été au cœur du débat sur le budget 2014 des départements, et souvent à l’origine du report du vote de celui-ci.

Renégocier son prêt immobilier : il n’est pas trop tard !

Renégocier son prêt immobilier : il n’est pas trop tard !

Après une demande importante de renégociations de prêt immobilier au premier semestre 2013 suite à la forte médiatisation par la presse des taux de prêt historiquement bas, la demande s’est tarie. Pourtant, d’après les chiffres dont nous disposons, près d’un emprunteur sur deux aurait encore intérêt à renégocier son crédit immobilier. Bonne nouvelle, c’est encore possible dans d’excellentes conditions !

Assurance emprunteur : 12 mois pour changer d'assureur

Assurance emprunteur : 12 mois pour changer d'assureur

En 2010 Christine Lagarde, alors ministre de l’Economie, avait porté la mise en place d’une loi censée favoriser la concurrence sur le marché de l’assurance de prêt immobilier. Partant d’une bonne intention, ce texte n’a pourtant pas eu les effets bénéfices escomptés. C’est pourquoi Benoît Hamon, ministre de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation, a soumis au vote de l’Assemblée Nationale un nouveau texte supposé améliorer les droits de l’emprunteur.

Assurance de prêt : bientôt possible d’en changer ?

Assurance de prêt : bientôt possible d’en changer ?

Le 9 décembre prochain, la loi Hamon doit être adoptée à l’Assemblée Nationale. Si tout va bien, elle devrait permettre aux emprunteurs de résilier annuellement leur assurance de prêt immobilier. Cette mesure serait une grande avancée dans la mesure où la loi Lagarde peine à être appliquée par tous les établissements bancaires.