Nouveau : comment calculer votre TAEA ?

Afin d’aider les emprunteurs à mieux comparer les offres de prêt immobilier, les technocrates de Bercy n’ont rien trouvé de mieux à faire en cette période de ralentissement économique que de pondre une nouvelle loi compliquant encore davantage le TEG : le TAEA.
En exclusivité, voici la première calculatrice de TAEA et quelques explications.

Nous avons déjà expliqué dans notre fiche pratique dédiée au TEG pourquoi nous déconseillons d’utiliser cet indicateur. Il vaut mieux se focaliser sur les frais réels compte tenu notamment que le TEG ne permet pas de comparer convenablement un crédit immobilier puisqu’il ne prend pas en compte un certain nombre de frais comme les pénalités de remboursement anticipé et la partie restituée (ou pas) des organismes de cautionnement (comme Crédit Logement).

Avec le TAEA, il s’agit aussi de créer un indicateur pour comparer plus facilement les assurances de prêt immobilier.

Pourquoi cet indicateur ?

Il est vrai qu’aujourd’hui, il coexiste 2 types d’assurances : celles sur le capital initial et celles sur le capital restant dû.

  • Sur le capital initial : c’est simple, il s’agit d’un taux constant pendant la durée du prêt. C’est ce qui est utilisé par la plupart des assurances groupes des banques ou de rares compagnies d’assurances externes aux banques.
  • Sur le capital restant dû : le taux de l’assurance est calculé chaque année en fonction de l’âge du client, de la durée de prêt restante et du capital restant dû. Le taux varie ainsi chaque année pendant toute la durée du prêt et généralement l’assureur communique un taux moyen qui est juste indicatif.

Ce sont généralement les compagnies d’assurance les moins chères qui utilisent ce type de calcul.

Comment calculer le TAEA ?

En attendant que les textes de loi le définissant soient publiés, un projet de décret en Conseil d’Etat datant du mois de mai indique :

TAEA = TEG assurance comprise – TEG hors assurance

Le problème c’est que le TEG est déjà très difficile à calculer et qu’à ce jour aucune formule permettant de calculer ce taux pour les assurances sur le capital restant dû n’est connue.

Nous avons mis en ligne la première calculatrice de TAEA bien que celle-ci ne fonctionne que pour des assurances avec primes d’assurance constantes, calculées sur le capital initial du prêt en attendant que le décret donne définitivement la méthode de calcul pour toutes les assurances.

Par Xavier Laneurie

© 2014 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Réforme du prêt à taux zéro le 1er octobre

Réforme du prêt à taux zéro le 1er octobre

A la fin du mois de juin, Manuel Valls et Sylvia Pinel ont annoncé un plan de relance de la construction en France. Outre une simplification des règles de construction et une mobilisation accrue du foncier public, les ministres ont annoncé une réforme du prêt à taux zéro. Les détails de cette optimisation ont été publiés le 6 août au Journal Officiel....

12 mois pour changer d’assurance de prêt à partir du 26 juillet

12 mois pour changer d’assurance de prêt à partir du 26 juillet

Dans 2 semaines, le volet « assurance emprunteur » de la loi Hamon entrera en application : les emprunteurs disposeront alors de 12 mois pour changer d’assurance emprunteur s’ils le souhaitent. Si cette disposition semble devoir être une réelle aide pour les emprunteurs, sera-t-elle à terme aussi efficace que prévu ?

Prêt en devises : l’Etat siffle la fin de la récréation

Prêt en devises : l’Etat siffle la fin de la récréation

Ce n’est pas la mesure la plus médiatique de la « loi de séparation et de régulation des activités bancaires » voulue par le chef de l’Etat à son arrivée au pouvoir, mais elle devrait enfin empêcher une pratique qui a mis en grande difficulté de nombreux emprunteurs : à partir du 1er octobre 2014, le nouvel article L312-3-1 du Code de la consommation interdit l’octroi d’un prêt dans une devise étrangère à un particulier ne percevant pas au moins la moitié de ses revenus dans cette devise...

« Les taux les plus bas d’Europe »

« Les taux les plus bas d’Europe »

Ce n’est pas CyberPrêt.com qui le dit, mais Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution), d’après des propos rapportés par le quotidien Le Monde. Mais, à rebours de ce que doivent penser les emprunteurs qui en bénéficient actuellement, ces mots ne sont pas forcément un compliment dans la bouche du gouverneur de la Banque de France...