Revalorisation de l’APL au 1er janvier 2013

Depuis 3 ans, le montant de l’Aide Personnalisée au Logement n’était plus indexé sur l’IRL (Indice de Référence des Loyers), chiffre de l’Insee qui exprime l’évolution moyenne annuelle des loyers en France (2,15% en 2012). Sur proposition de la ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires Cécile Duflot, la Caisse Nationale d’Assurance Familiale a accepté de revoir le montant de l’APL à la hausse afin de compenser celle des loyers.

Cécile Duflot juge cet ajustement indispensable : « Cela signifie que l’APL diminuait par rapport au montant du loyer. A compter du 1er janvier 2013, ça ne sera plus le cas ».

L’APL pour l’accession à la propriété

L’APL est une aide bien connue des locataires modestes à qui elle permet de se loger plus facilement. En revanche, il est moins connu qu’elle peut également les aider à accéder à la propriété à travers un Prêt Accession Sociale (PAS). Une partie de leur mensualité sera donc prise en charge : cela permet souvent à des ménages qui n’auraient pas pu y prétendre de financer un projet immobilier.

Ainsi, la revalorisation de l’APL au 1er janvier 2013 concerne aussi ces dossiers d’accession sociale à la propriété.

Exemple chiffré : Un couple avec 3 enfants (revenu net 20 000€/an) achetant un bien ancien à Lyon (69) via un PAS et remboursant 700€/mois pouvait prétendre à 177€/mois d’APL en 2012. En 2013, le montant de cette aide sera de 185€.

2,15% de hausse annoncés...

Comme vous pouvez le constater, la hausse du montant de l’APL dans ce cas est d’environ 4,5%. Plus du double de l’IRL (2,15%) ! Pourquoi une telle différence ? Tout simplement parce-que seuls les plafonds de mensualité utilisés pour le calcul ont été revalorisés, mais pas l’effort minimum restant à la charge de l’emprunteur...

Pour l’anecdote, cela conduit à une situation paradoxale : plus un ménage a des revenus élevés (suffisamment bas toutefois pour bénéficier de l’APL), plus le montant d’APL augmente (en pourcentage) !

Quoiqu’il en soit, l’APL peut représenter une aide très substantielle pour l’accession à la propriété de certains ménages modestes. D’ailleurs, dans l’exemple ci-dessus, cette famille n’aurait aucune chance de trouver un financement pour son projet sans l’APL, son taux d’endettement étant trop important.

Vous souhaitez savoir si vous pourriez avoir droit à l’APL pour le financement de votre projet immobilier ? Pour cela, vous pouvez utiliser notre calculatrice d’APL, mise à jour avec les chiffres de 2013. Par ailleurs, nous mettons à votre disposition une calculatrice de capacité d’emprunt qui prend en compte les diverses aides dont vous pouvez bénéficier (APL, PTZ Plus) : vous saurez ainsi avec précision le budget dont vous disposez pour votre projet.

Enfin, notre simulateur de prêt immobilier vous permettra d’obtenir une première proposition chiffrée qui tiendra également compte du montant d’APL auquel vous pouvez éventuellement prétendre.


© 2013 Source Prêt-Accession-Sociale.com