Prêt immobilier : pensez aux options !

A l’heure où nombre d’emprunteurs souhaitent profiter des taux immobiliers très bas proposés par les banques, rappelons que le taux n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour bien choisir son prêt immobilier.
Quelques conseils pour bien étudier une offre de crédit...

Bien sûr, le taux du prêt immobilier, le taux d’assurance et les frais divers sont les premiers éléments à prendre en compte quand vient l’heure du choix d’un prêt immobilier. Cela dit, ce ne sont pas les seuls qui différencient les offres de crédit entre elles.

En effet, certaines options et certains avantages consentis par les banques doivent aussi être pris en compte pour bien choisir.

Les pénalités de remboursement anticipé : négociez !

Il est très rare qu’un prêt immobilier dure aussi longtemps que prévu à sa souscription : les emprunteurs choisissent généralement de solder leurs crédits par anticipation dès qu’ils en ont la possibilité. Or un remboursement anticipé, qu’il soit partiel ou total, s’accompagne normalement de pénalités.

Bien que ces pénalités soient plafonnées légalement (à 6 mois d’intérêts, dans la limite de 3% du capital restant dû), elles peuvent tout de même représenter plusieurs milliers d’euros ! C’est pourquoi, si vous souhaitez profiter des taux actuels pour vous lancer dans un projet immobilier, pensez à négocier ces I.R.A. (Indemnités de Remboursement Anticipé) : il est parfois possible d’obtenir une exonération ou une diminution.

Attention toutefois, cet avantage ne sera très probablement pas valable dans le cas d’une renégociation de taux. En effet, les contrats de prêt prévoient généralement le maintien des IRA dans le cas du rachat du prêt par un établissement concurrent. Ce n’est toutefois pas très gênant à l’heure actuelle, dans la mesure où les taux sont extrêmement bas : il y a de toute façon peu de chance que vous ayez la possibilité de les renégocier. En revanche, il peut être intéressant d’avoir la possibilité de transférer son prêt...

Le transfert de crédit : conservez votre taux !

Un emprunteur qui se lancerait aujourd’hui bénéficierait de conditions de taux exceptionnelles. Il se poserait donc légitimement la question : « si je déménage, devrais-je solder mon crédit actuel (très avantageux) pour en souscrire un nouveau (avec le risque que les taux remontent d’ici là) ? »

La réponse est : pas forcément ! En effet, certains contrats proposent la transférabilité du crédit.

C'est-à-dire que vous avez la possibilité lors de votre nouvel achat de financer une partie (ou la totalité du bien) avec le capital restant dû de votre crédit immobilier actuel, en conservant également sa durée restante et son taux.

La modulation des échéances : recherchez la souplesse

La grande majorité des contrats de prêt actuels prévoient la modularité des échéances : vous pourrez augmenter ou baisser votre mensualité en cours de prêt. Cela peut vous permettre d’accélérer vos remboursements si vos revenus augmentent, ou au contraire de réduire vos mensualités en cas de difficultés.

Il faut toutefois prendre garde aux conditions de cette modularité :

  • Dans quelles proportions pourrez-vous augmenter ou diminuer votre mensualité ?
  • Combien de fois pourrez-vous le faire ?
  • A partir de quand pourrez-vous le faire ?

Si vous savez déjà que vos revenus vont évoluer dans les années à venir, il est judicieux de vous intéresser à ces détails, afin de bénéficier de toute la souplesse nécessaire.

Le report de mensualités : pour se passer d’assurance chômage

Une assurance chômage, c’est cher et en cas de sinistre ce n’est pas toujours d’une très grande efficacité. Pour éviter d’y avoir recours, certaines banques incluent dans leurs contrats de crédit une clause de report des mensualités.

En cas de difficultés lourdes mais temporaires (comme une période de chômage), vous pourrez reporter le paiement de tout ou partie de vos échéances (en général pendant 12 mois maximum), le temps que votre situation s’améliore.

Cette option peut être une bonne solution pour passer un cap difficile, mais attention, car elle a un impact sur le coût total du crédit, et allonge sa durée... A utiliser en dernier ressort, donc ! Vous le voyez, un contrat de prêt comprend de multiples détails auxquels il est bon de s’intéresser avant de signer. Vous craignez de vous y perdre ? Faîtes appel à un courtier en prêt immobilier qui saura vous expliquer les avantages des différentes solutions proposées par les banques et vous orienter vers celle qui convient le mieux à votre profil.


© 2013 Source CyberPrêt.com