Emprunter sans apport : c’est encore possible !

Pour trouver un financement immobilier aux meilleures conditions, il est préférable de justifier de revenus stables et d’être en mesure de disposer d’un apport personnel.
Toutefois, tous les prétendants à la propriété n’ont pas un tel apport : jeunes ménages n’ayant pas encore eu le temps d’épargner, emprunteurs modestes...
Pour ce type de profil et malgré ce que l’on entend dans la presse, il est tout de même possible d’obtenir un prêt immobilier sans apport.

Vous ne disposez pas d’un apport personnel important ? Pas de panique, les portes du crédit immobilier ne vous sont pas fermées pour autant. Certains établissements prêteurs (pas tous !) acceptent de financer jusqu’à 100% du prix d’achat d’un bien immobilier, voire plus (notamment en incluant les frais de notaire, d’agence et de garantie, c’est ce que l’on appelle un « prêt à 110% »).

Il conviendra toutefois de rassurer la banque prêteuse sur votre capacité à la rembourser. Pour cela, vous pouvez disposer de plusieurs atouts.

Une situation professionnelle solide et des perspectives d’évolution

Un CDI est un argument de poids face à une banque : c’est une marque de la stabilité de vos revenus. De même, le statut de fonctionnaire vous donne un avantage fort du point de vue des banques prêteuses.

Les jeunes ménages arrivant sur le marché du travail disposent rarement d’un apport personnel conséquent, et les banques en ont bien conscience. Elles savent aussi qu’ils sont amenés à voir leurs revenus augmenter significativement dans les années qui suivent, et en tiennent compte pour évaluer le risque à leur prêter.

Une situation financière claire et sans incident

Deuxième argument de poids, vos habitudes bancaires. En effet :

  • si vous n’avez pas eu d’incidents de paiement ou de découvert,
  • si vous payez un loyer proche de votre future mensualité de crédit,
  • si vous prouvez éventuellement vos habitudes d’épargne,

La banque considérera que vous avez toutes les chances de rembourser votre prêt immobilier sans incidents. C’est pourquoi nous vous recommandons de soigner votre situation bancaire : avant de solliciter un crédit immobilier, assurez-vous de ne pas avoir eu de découvert ou autre difficultés depuis au moins 3 mois. Dans le cas contraire, vous pouvez reporter votre projet.

Présentez un projet solide et bien préparé

Pour achever de convaincre la banque, rien de tel qu’un dossier bien préparé. En cela, l’aide d’un courtier en prêt immobilier est un gros atout. Il vous aidera à monter votre plan de financement, en tenant compte de vos revenus, de vos charges, de vos perspectives... et surtout vous orientera vers la banque la plus susceptible d’être intéressée par votre profil.

Réalisez un bon investissement

Enfin, la banque voudra s’assurer que vous ne payez pas votre bien trop cher, et que sa valeur ne risque pas de s’effondrer en cours de remboursement. Dans certains cas, elle peut être amenée à envoyer un expert pour évaluer la valeur du bien.

Vous le voyez, emprunter sans apport reste tout à fait possible, pour peu que vous suiviez ces quelques règles simples. C’est d’ailleurs la période idéale pour se lancer, avec des taux de prêt immobilier historiquement bas. Alors n’hésitez pas et faîtes une demande de prêt immobilier en ligne : un conseiller financier spécialisé sera à votre disposition pour vous accompagner tout au long de vos démarches, et donner à votre projet toutes les chances de se réaliser !


© 2013 Source CyberPrêt.com

Dernières actualités

Taux de prêt immobilier : c’est aussi les soldes !

Taux de prêt immobilier : c’est aussi les soldes !

Cela ne vous a probablement pas échappé tant le sujet a été traité dans les médias au cours de ces derniers jours : les taux de prêt immobilier ont atteint un niveau historiquement bas, battant leur précédent record de fin 2010. Vous souhaitez en profiter pour acheter un bien immobilier ou renégocier votre taux actuel ? Nous vous donnons tous les conseils pour réussir votre projet et réaliser d’importantes économies.

PTZ Plus 2013 : enfin des chiffres !

PTZ Plus 2013 : enfin des chiffres !

On connaissait depuis quelques semaines les grandes lignes de la réforme du PTZ Plus qui entrera en vigueur au 1er janvier 2013. Toutefois, aucun chiffre précis n’avait été dévoilé, et les conditions l’éligibilité restaient floues. Aujourd’hui, sans que le dispositif n’ait encore été définitivement voté, nous sommes tout de même en mesure de vous dévoiler les nouvelles conditions de ce prêt immobilier aidé, et de mettre une calculatrice actualisée à votre disposition.

Nouveaux tarifs pour la caution SACCEF

Nouveaux tarifs pour la caution SACCEF

Outre le leader du marché Crédit Logement, plusieurs autres organismes proposent des produits de caution. Parmi eux, la Compagnie Européenne de Garanties et Cautions, filiale de Natixis adossée au groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne) est un acteur important avec 224 000 prêts immobiliers cautionnés en 2011 à travers son produit phare, la caution SACCEF. Aujourd’hui, la Compagnie Européenne de Garanties et Cautions annonce une légère hausse de...

Crédit Immobilier de France : l’Elysée donne de l’espoir

Crédit Immobilier de France : l’Elysée donne de l’espoir

Le plan mis en place en septembre lorsque l’Etat avait du apporter sa garantie au Crédit Immobilier de France pour lui éviter la faillite prévoyait la gestion en extinction de la banque, et donc à terme sa disparition. Une perspective inacceptable pour les 2 500 salariés du groupe, qui s’y sont vigoureusement opposés, arguant par ailleurs de la vocation de financement social du CIF. Ils semblent que le chef de l’Etat et le gouvernement les aient entendus, puisqu’aujourd’hui l’Elysée...